mercredi 30 mai 2012

Une minute de tendresse

Comme on les aime ces petits moments de tendresse avec nos bouts de chou ! C'est une très tendre rubrique que nous propose 123 Maman.

Mon moment à moi, c'était hier soir, quand mon crapaud m'a vu arriver habillée et pouponnée pour un dîner entre amis, et qu'il m'a dit : "T'es toute belle maman ! Je t'aime maman !" Et là il est venu vers moi et m'a pris dans ses bras pour un gros câlin d'amour ... Aaaaah, comme j'aime ça !

Un câlin de mon crapaud l'année dernière :)

mardi 29 mai 2012

Ma vie virtuelle, mon espace de liberté


Depuis hier, on a beaucoup discuté autour de la vie réelle (amis, famille) et de la vie virtuelle (blogs et copines de facebook). Tite Mam pourrait vous en parler. Pas évident de concilier les deux, surtout face aux critiques qui sont parfois blessantes.

Dès le début (et le blog est tout récent), j'ai choisi de séparer les deux. Mes amis ou ma famille ne connaissent pas mon blog. Mon homme sait que j'en ai un, mais il ne l'a jamais vu. J'ai besoin que cela reste un espace à moi, un jardin secret où je me livre, mais où je reste anonyme. J'y parle de chose personnelles, qui me tiennent à coeur ; je peux y déposer mes joies et mes angoisses. Et j'ose espérer ne pas être jugée.

Je pense que certains de mes proches ne comprendraient pas. Ils auraient l'impression que j'étale ma vie sur internet et à des inconnus. Bien sûr que j'y raconte ma vie, mais je le vois comme un moyen d'échanger avec les autres blogueuses(rs) et les lectrices(eurs). Pour moi ce sont de belles rencontres, qui je l'espère, pourront devenir de vrais amitiés. J'aime discuter de tout et de rien avec les copines de facebook, parler de nos vies en tant que mères et femmes, parler aussi de nos problèmes, se réconforter, partager nos bonheurs.

Aujourd'hui je ne pourrais plus et ne voudrais plus me passer de vous ! Vous m'apportez énormément et tout ce que j'espère, c'est que ça puisse continuer. J'espère un jour rencontrer certaines d'entre vous et vous connaître un peu mieux.

Alors si vous aussi vous aimez votre vie virtuelle, dites-le ! :)

dimanche 27 mai 2012

Les petits bonheurs du printemps



Mes ptits bonheurs cette semaine ont été apportés par le soleil et le  printemps qui tardait à arriver :

Notre première dégustation de fraises et le petit bouquet que m'a offert mon crapaud :


La sortie des gambettes et des petits bras, des casquettes, des lunettes de soleil ...


Les balades en famille avec la crevette dans son landau et le crapaud sur son vélo.



Les jolies fleurs dans le jardin qui donnent de la couleur à notre maison.



Vive le printemps !!!

C'était ma 1ère participation aux ptits bonheurs chez Chut ! Maman Bavarde !

samedi 26 mai 2012

Soirée en amoureux ... soirée de la poisse !

Comment une soirée en amoureux pour fêter notre première année de mariage se transforme en soirée pourrie ...


T'es prêt ? Attention ... flashback !!!
Tout a commencé à la St Valentin. Mon homme, very adorabeul et attentionné, nous avait préparé une tite soirée surprise en amoureux dans un restaurant sympa, près de chez nous. Belle-maman était prévue secrètement pour garder les enfants. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est que la veille, je suis tombée malade : fièvre et tout le tralala ! En plus j'étais enceinte de 7 mois. La soirée est bien sûr tombée à l'eau. On était tous les 2 déçus, mais pas le choix. A moins de ramper sur le dos, je n'étais pas capable d'y aller.
Trois jours après, j'te l'donne en mille ! J'accouche !!! C'était pas prévu du tout ça non plus, enfin, pas si tôt. Donc, on a abandonné complètement l'idée de reporter.

Quand trois mois plus tard, c'est à dire cette semaine, nous avons fêté notre première année de mariage. On s'est dit : allez, on se le fait ce restau qu'on avait raté en février ! On appelle belle-maman, toujours dispo pour garder les enfants. Tout s'organise. Pas besoin de réserver, un vendredi, ça devrait le faire.

Et nous voilà partis, tous beaux, tous heureux, vers ce que l'on croyait être une jolie soirée. Pour situer le contexte, le restaurant est dans un village de campagne, à 8km de chez nous. On ne peut pas faire plus près. 
- Bonjour, c'est pour manger, 2 personnes.
- Euh, il faut que j'aille demander si c'est possible ...
Quoi, demander ? Ça n'a pas l'air blindé de monde.
- Désolé, ce weekend, c'est la fête du mouton dans le village, le chef est en pleins préparatifs, sans réservation, ce n'est pas possible.
Arg ... la fête du mouton ... ok ... là on est dég ... bah ouais, c'est une fois tous les 4 ans, cette F#cking fête et faut que ça tombe sur nous.

Et ça te fait rire ?

Bon, c'est tout, on va tenter de trouver un restaurant pas trop loin. On poursuit donc notre route jusqu'au petit bourg le plus proche. Je sais qu'il y a un petit restau là-bas. On m'a dit qu'il ne payait pas de mine, mais qu'on y mangeait bien.
On arrive, tout à l'air sombre à l'intérieur, mais la porte est ouverte. La patronne est derrière le bar.
- Bonjour, c'est possible de manger ?
- Euh, c'est que j'ai commencé à tout éteindre. 
- C'est vous qui nous dites. C'est comme vous voulez. (Oui je suis bien aimable.)
- Si c'est bon, mais j'ai clôturé ma caisse, il faudra payer en chèque ou espèces. Vous pouvez vous asseoir là.

Pause = c'est à ce moment là qu'on aurait du rebrousser chemin. L'accueil était froid et pas convaincu. mais elle avait commencé à tout rallumer. On ne se voyait pas repartir. Et puis on avait déjà été déçu au restau précédent ...

Nous voilà à table, dans ce petit restaurant qui effectivement, ne paye pas de mine. La dame vient prendre notre commande. Mon homme prend une bavette à l'échalote. Moi, je demande le hachis parmentier. Et là, suspense, il faut qu'elle aille demander s'il y en a encore. Elle revient, c'est raté. C'est le seul plat qu'ils n'ont plus, me dit-elle. Alors je vais prendre la cuisse de poulet. Ah, y'en a plus non plus ? Bon alors les pâtes à la carbonara. Ça, ça va être long à cuire, me lance t-elle ! Wouaaah mais où on est tombés là !!!! Je finis par me rabattre sur le steak frites. Pfff...

Au moins le service est rapide. Mouais. Me voilà avec un steak (en fait j'espérais un steak haché ! La loose !) au moins aussi tendre qu'une semelle. La bavette de mon homme, idem. Les frites baignent dans l'huile. On se dépêche de manger, parce qu'on voit bien que la patronne voudrait fermer. On prend un petit dessert, histoire de finir sur une note sucrée et se réconforter. Et en 40min, on a fini de manger et on saute dans la voiture, super déçus ! 

Si ça c'est pas avoir la poisse !!! On retentera le bon restau près de chez nous, mais on réservera la prochaine fois. Soirée pourrie : va vite dans ton lit ! C'était mon dicton du weekend ...

vendredi 25 mai 2012

J'ai vu, j'ai vu !!!

Je récidive cette semaine ! J'ai vu, j'ai vu ... (dans le désordre) :



- Mon crapaud m'offrir un bouquet de petites fleurs cueillies chez sa nounou

- 2 kilos de fraises achetées par mon homme chez un petit producteur du coin

- 24 petits élèves préparer des verrines à la fraise (galettes bretonnes, fraises et petits suisses)

- Mes petites fesses posées sur une chaise toute petite dans la classe de mon crapaud (pour l'atelier cuisine du mois)

- Des cookies préparés en 1min chrono grâce à Herta

- Le soleil faire son come back tant attendu

- Les petites cuisses dodues de ma puce dans sa robe d'été à pois

- Ma feuille d'impôts qui attend patiemment que je la remplisse :(

- Deux tartes poire/chocolat/mascarpone, une tarte aux pommes et du champagne, pour fêter la naissance de la puce à mon boulot

- Ma crevette faire des sourires et des areuh à madame la grenouille



C'était ma participation chez Il Bel Gelsomino (Tite Mam), parce qu'elle le vaut bien ! ;)

jeudi 24 mai 2012

Mes foutus kilos en trop

Je vais pas te montrer mes fesses quand même !

Quand l'été arrive, et qu'il faut commencer à sortir ses gambettes, c'est toujours la même rengaine dans ma tête. J'aimerais faire une vingtaine dizaine de kilos en moins. Bref, je déteste mon corps et mes kilos en trop.

Comme beaucoup de filles, je n'ai jamais été satisfaite de mes formes : hanches trop larges, fesses trop grosses ... et ce, depuis l'adolescence. Maintenant, je me rends compte que je n'étais pas obèse à l'époque, loin de là ! J'étais normal, pas maigre, pas grosse. Ce qui m'a vraiment foutu dedans, c'est ma première grossesse. J'ai pris 20kg. Après l'accouchement, j'en ai gardé 10, que j'ai joyeusement étoffés de 5kg à force de grignotage ...

Depuis ce moment, les maillots de bains et autres petites tenues légères sont devenus ma hantise. Je fuis les piscines et les plages, sauf cas de force majeur. Je sais que je devrais m'assumer, être fière de mes formes ... et parfois j'y arrive ! Mais franchement, la cellulite, c'est loin d'être glamour.

Après ma deuxième grossesse, j'ai poussé un ouf de soulagement : - 3kg par rapport à mon poids de départ. J'ai suivi un régime assez strict, car je faisais du diabète gestationnel. Il faut dire que ça aide !

Aujourd'hui, ce corps qui est le mien, je l'accepte difficilement. Je sais que mon homme l'aime tel qu'il est. Mais dans ma tête, je suis toujours la jeune fille que j'étais avant mes grossesse. Je ne suis pas prête à en faire le deuil. J'espère encore un jour réussir à perdre ses kilos inutiles et superflus. Qui sait ? Tout est possible ...

mercredi 23 mai 2012

Petite histoire du soir

Je vous propose une petite histoire que je viens de raconter à mon fils pour qu'il s'endorme. Si elle vous plaît, vous pouvez la raconter à vos bouts de chou vous aussi.



La petite feuille


Il était une fois, une toute toute toute petite feuille qui commença à s'ouvrir et à grandir.
Elle grandit, s'étira et grandit encore, jusqu'à devenir une belle feuille verte et brillante.
Un jour, elle regarda autour d'elle. Quelle surprise ! Elle n'était pas seule. D'autres feuilles se trouvaient près d'elle.
-"Bonjour", leur dit-elle. "Bonjour", lui répondirent les autres feuilles.
-"Je pensais être seule ici, mais vous êtes si nombreuses !"
-"Oui, nous sommes tes soeurs."
-"Mes soeurs ?"
-"Bien sûr ! Nous avons le même père : l'arbre. Regarde, tu as poussé sur sa branche."
La petite feuille regarda, et en effet, elle vit qu'elle était reliée à une belle branche robuste.
-"Et tu as aussi une mère" lui dirent ses soeurs, "la terre ! C'est elle qui nous nourrit et nous permet de grandir."
-"C'est incroyable ! Jamais je n'aurais imaginé cela !"
-"Malheureusement, l'été touche à sa fin. L'automne approche. Et bientôt, nous allons quitter notre père et tomber sur le sol."
-"Mais je ne veux pas !" dit la petite feuille.
-"Rassure toi" dirent les autres, "tu vas retrouver ta mère, la terre. Et à ton tour tu vas nourrir notre arbre, et donner naissance à de nouvelles feuilles. Tu deviendras toi aussi une mère."
Le vent se leva. La petite feuille était heureuse. Elle n'était pas seule et se sentait prête à poursuivre sa route. Une bourrasque la propulsa dans les airs, elle virevolta et rejoint gracieusement sa mère, la terre.

mardi 22 mai 2012

Vivre à la campagne : mon trou paumé

Oui, j'avoue tout, j'habite dans un trou paumé, perdu au milieu des champs. 
Bienvenue chez moi !

Oh un corbeau !

La grande ville la plus proche (Reims) est à 40km. Le premier supermarché est à 20km. Ici, ne cherche pas, il te faut une voiture. Les transports en communs ? Hormis le bus scolaire, ils sont inexistants ! Alors crois moi, ta voiture, tu l'entretiens, tu l'aimes, tu la vénères. C'est une question de survie !

Avoir une vie sociale à la campagne ? Oui, c'est possible. Mais il faut avoir de bons amis et de préférence sur place. Ouf, je suis sauvée. Sinon, tu te retrouves vite isolée.

Pour les sorties, c'est toute une histoire. Bah oui, c'est loin ! Avant d'aller au ciné, au restau ou faire du shopping, tu y réfléchis à deux fois. Il ne s'agit pas de rouler 1/2 heure pour rien.



Mais rassure toi gentil lecteur, toi qui t'inquiètes pour mon avenir ! La campagne, ça a ses avantages. Par exemple, oui il n'y a pas de commerces dans mon village, mais le pain t'est déposé directement chez toi, sur la pas de ta porte ! C'est pas beau ça ?

Au premier rayon de soleil, les chemins et la nature s'offrent à toi ! Et te voilà parti en promenade, tu respires l'air pur, tu cueilles des fleurs avec ton crapaud , tu regardes les poissons nager dans la rivière... Aaaaah la liberté est à portée de tes doigts ! Oups je m'emballe là. Mais c'est à peu près ça. :) Ton môme va adorer voir passer les tracteurs (surtout les ptits mecs !), dire bonjour à mesdames les vaches ou monsieur le coq. 

Et j'allais oublier, ici tu vis dans une maison ! Tu profites de ton jardin, tes enfants jouent au foot, à la balançoire ... Pas besoin d'aller au parc. Le parc c'est chez toi !

C'est mon homme qui fabrique la cabane avec ses ptites mains ! 
Classe hein ?

Bref, j'étais hésitante quand on a emménagé. Mais maintenant, j'adore ! Alors, oui la ville me manque parfois, mais je préfère vraiment vivre dans mon petit village ardennais. L'ambiance y est géniale : fête du village pendant 3 jours, défilé de lampions au 14 juillet, goûter de noël pour les enfants, et j'en passe ! Les animations ne manquent pas. J'habite dans un village qui bouge, j'y ai des amis fidèles et j'en suis fière !!!


Et toi, tu es plutôt ville ou campagne ?

samedi 19 mai 2012

Ce matin j'ai vu ...

Ce matin j'ai vu :


  • mon homme donner le biberon de 6h30 à notre fille
  • une Tite Mam toute triste sur Facebook
  • une touffe d'herbe entre les cailloux que j'ai prise pour une araignée ! Hiiiiii !
  • des champs de colza à perte de vue :)
  • une buse percuter mon par-choc :( 
  • des dizaines de paires de chaussures
  • une grand-mère ressortir de chez le coiffeur avec une mise en pli qui ressemble à un casque (elle avait l'air satisfaite)
  • des strass pour cheveux (qui ont fini dans les miens : je suis de mariage aujourd'hui)
  • un couple de cyclistes assortis avec leur tenue noire et verte fluo
  • l'ombre d'un oiseau qui volait sur la route
  • des éoliennes tourner au gré du vent
  • mon fils venir vers moi et me dire : "Maman tu es belle"

Ce soir je sais que je verrai :

  • une belle mariée, un peu stressée
  • un marié un peu (ou beaucoup) éméché
  • des enfants surexcités
  • du champagne, des ballons et des gens qui font la fête !!!

C'était ma participation au rendez-vous du jeudi (oui je sais on est samedi ! lol) chez Tite Mam.

mercredi 16 mai 2012

Je rêve de chaussures ...

Voilà ce que je rêverais de porter en ce moment :




Voilà ce que la météo m'autorise à porter :



Et voilà ce que mes pieds sont capables de supporter :



Ça me laisse songeuse ...

lundi 14 mai 2012

C'est pas possible, le crapaud a 4 ans !

Quoi 4 ans ? Euh quoi ... comment ? Oui c'est son anniversaire, mais euh ... il a le droit de grandir ? 

Et oui, mon tout petit a fêté ses 4 ans samedi. Je n'en reviens pas. Il a grandi tellement vite ! Pour l'occasion, on avait invité les grands-parents, les tontons et tatas et l'arrière-grand-mère ! Les 4 générations étaient là. Et comme il faut bien nourrir ce petit monde, mon homme a cuisiné des charlottes (chocolat, choco-poire et abricot). Moi j'étais un peu occupée la veille avec une sortie scolaire au château-fort. Mais ça c'est une autre histoire.

Bien sûr, mon crapaud a été submergé de cadeaux : déguisement de pirates, figurines de monstres, petit ordinateur, jeu du loup, vêtements, et j'en passe ! On a passé un super après-midi, charlottes, champagne et discussions animées.

J'ai beaucoup de photos de l'évènement, mais le crapaud préfère rester incognito ! ;)


Nous avons aussi annoncé à mon beau-frère qu'il allait être le parrain de notre puce. Vous auriez vu sa tête ! Il est devenu tout rouge et les yeux pétillants ! Je crois que ça lui a fait vraiment plaisir.

Enfin, ce matin, le crapaud prolonge la fête à l'école. Je lui ai préparé des muffins au nutella, des sacs de bonbons et des chapeaux en cartons. Et à l'heure qu'il est, ils doivent être en train de se régaler !


BON ANNIVERSAIRE MON LOULOU !!!

mercredi 9 mai 2012

Prendre du temps pour soi quand on est maman

Ce matin, j'ai lu un article dans le magazine Famili qui m'a fait réagir. Les françaises ont 38 min de temps libre par jour, si on exclut le travail, l'éducation des enfants et les tâches ménagères. C'est peu !

Et c'est vrai que quand on y réfléchit, la journée est courte. Qu'on soit une working maman ou une maman à la maison, le quotidien est souvent surchargé. Souvent je dis à mon homme que mon seul moment pour souffler c'est le soir, quand les enfants dorment. Je passe ce petit moment devant la télé et je me détends. Lui ne comprend pas ça. Quand il bricole dehors, son passe-temps favori, il prend du temps pour lui. Quand je vais faire les courses (je ne parle pas de shopping), ce n'est pas un loisir.

C'est pour ça, qu'il est important de se réserver des petits moments pour soi. J'aime, de temps en temps, confier les enfants à leurs grands-parents et aller au restau ou au cinéma avec mon homme, faire un après-midi shopping ... J'aime aller voir des copines, laisser les enfants jouer ensemble, et nous, papoter de tout et de rien devant un cappuccino ou un thé. Bref, pensons à prendre du temps pour nous ! Nous en serons plus détendues et plus heureuses, et nos enfants aussi !

Et vous, vous vous réservez de petits moments de détente bien mérités ?

lundi 7 mai 2012

On a testé une journée chez les lutins

Vendredi dernier, nous avons décidé de passer la journée dans un petit parc près de chez nous, Grinyland. Au programme : petites attractions, balade nature et animaux de la ferme.

Biberon de la petite oblige, nous sommes arrivés dans le parc à midi. La journée était bien choisie : du soleil et seulement quelques nuages dans le ciel. Le prix d'entrée est raisonnable : 12€ pour les enfants, 14€ pour les adultes. Et nous avons profité d'une offre, en avril et mai, pour une entrée enfant achetée, une entrée adulte offerte. Pour manger, il y a au choix, restaurant guinguette ou snack. Nous avons choisi le restaurant pour se poser au calme avec la petite. Les menus sont simples, on avait le choix entre deux plats, la cuisine classique mais correcte. Le crapaud a apprécié sa glace !

Nous avons ensuite pu aller explorer le parc. Les attractions sont simples, parfois un peu anciennes, mais elle ont fait leur effet sur notre fils. Un tour de petit bateau électrique, un tour de train, quelques sauts sur des structures gonflables, parcours dans un filet et toboggan ... Le crapaud s'est éclaté ! 

         


A 15h30, petit spectacle ! Un lutin nous accueille dans son chalet et nous explique qu'il a quelques problèmes avec sa machine à faire germer les graines. Une sympathique petite animation de 30min. Bon, mon fils est un peu peureux, il a eu peur quand des éclairs et un bruit d'orage sont sortis de l'engin. Mais il a aimé, car il nous en reparle encore !



Le parc est aussi un parc nature. Une balade à pied au milieu des marais nous plonge dans une ambiance mystérieuse. On y découvre les plantes, un génie et des sorcières ! Petit bémol, les installations sont un peu anciennes et mériteraient plus d'entretien. Mais pour un enfant, ça fonctionne !



Nous avons également pu faire un tour de pédalo puis de rosalie (sorte de vélo familiale). Nous avons évité le tour en barque, puisqu'il fallait pagayer et que nous ne pouvions pas y aller tous ensemble. Nous nous sommes en effet relayés pour accompagner le crapaud dans les attractions et garder la petite.

Enfin, à différents endroits du parc, nous avons rencontré des biquettes, des poules, des lapins, des oies ... Les enfants peuvent même faire un tour de cheval, mais notre fils était un peu jeune pour ça.



Bref, nous avons passé une super journée tous ensemble. La petite a été sage dans son landau. Attention, il n'y a pas d'espace pour changer les bébés, mais nous avons pu passer partout avec le landau. Les attractions sont intéressantes à partir de 4 ans et jusque environ 10 ans, d'après moi. Le parc est un peu vieillissant, mais le prix attractif, la proximité (à 20km de Reims) et l'accueil chaleureux de l'équipe a fini de nous convaincre. Nous y retournerons l'année prochaine, c'est sûr !


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...