lundi 4 juin 2012

Mon weekend : fête des voisins VS fête des mères

Certains d'entre vous attendaient avec impatience le récit de mon weekend, et plus particulièrement de ma fête des voisins, plutôt agitée. Oui oui, vous les curieuses ! Et bien, vous aurez ma fête des mères en bonus.



Chapter One : La fête des voisins 

J'habite dans un petit lotissement de 5 maisons, dans un petit village. Cette année, mes voisins d'en face nous ont proposé d'organiser la fête des voisins le samedi midi. Au programme : apéro et barbecue ! Ce sont donc eux qui ont invité les voisins et quelques amis du village. Je ne savais pas qui avait été convié, mais la journée s'annonçait sympa, le soleil étant de la partie.

On installe des tables directement dans la rue, sans boucher le passage quand même. On habite dans un cul-de-sac, donc les enfants pouvaient jouer autour de nous sans problème. L'apéro est servi, on trinque ! Quelques minutes après, arrive un taxi ambulance. [Il faut savoir que la dernière voisine arrivée il y a peu dans le quartier, marche avec des béquilles et se déplace régulièrement à ses rendez-vous médicaux en taxi.] La voisine sort de chez elle, et c'est là que tout s'emballe ! Le taxi, ne voulant pas nous déranger, s'est garé un peu plus bas dans la rue. Je précise qu'il avait la place pour passer ! Mais ce sympathique jeune homme (le pauvre ne savait pas ce qui l'attendait !) ne veut pas nous embêter et nous souhaite un bon appétit. 

Je disait donc que la fameuse voisine sort de chez elle, assez furax. Gloups ! Il semble qu'elle et son mari n'ont pas été conviés à la fête. Elle marmonne dans notre direction que c'est honteux, que c'est un manque de respect, qu'elle est handicapée et qu'on la force à marcher. Et là, elle déboule au milieu de notre petit groupe en parlant de façon assez agressive : "Quand on fait la fête des voisins, on invite tous les voisins !!! On a même pas été invités ! Merci !!! Oui c'est à vous que je parle !!! ..." On fait tous de gros yeux ronds à ce moment là. Déjà on ne savait pas qu'ils n'avaient pas été invités et puis on ne s'attendait pas à ça. Si elle avait des mitraillettes à la place des yeux, on serait déjà tous morts ...

Ma voisine d'en face commence alors à lui répondre : " C'est moi qui ai organisé tout ça ! Laissez moi parler !!! Si je vous avais invité, d'autres ne seraient pas venus ! Et vous le savez très bien !" Le ton monte ... La discussion s'échauffe ... J'ai l'impression qu'elles vont se sauter à la gorge ! Pendant ce temps, le chauffeur de taxi, qui lui aussi fait des yeux ronds, doit regretter de ne pas s'être garé devant chez elle. 

Pour la petite histoire, ces nouveaux voisins ont réussi à se mettre à dos une partie du quartier avant même d'avoir emménagé. Et ils sont en froid avec leurs anciens voisins, qui sont, comme par hasard, des amis de ma voisine et sont tous invités ce jour là. Bref, elle tombe vraiment mal là !

- Vous dites que c'est la fête des voisins, mais vous n'invitez pas tout le monde !!! Et eux là ! C'est même pas des voisins, qu'est-ce qu'ils font là !!!
- C'est des amis ! J'invite qui je veux !!!
- Alors c'est pas la fête des voisins !!!
- Ok, c'est la fête des amis ! Et c'est tout ! Si ça vous fait plaisir !!! C'est la fête des amis !
- Ouais ouais !!!

Et la voisine furax finit par aller vers son taxi, tout en continuant de se disputer avec l'autre voisine. Avant de disparaître à l'intérieur, suivi de son fils et du jeune chauffeur tout gêné.

Oh my god !!! Pour notre première fête des voisins, on a fait fort ! Chaleur et scandale ! Ça a alimenté nos conversations pendant un bon bout de temps. Et quand la voisine est rentrée de son rendez-vous, elle s'est arrangée pour que le chauffeur la dépose derrière chez elle, pour nous éviter. Je crois que ça valait mieux pour tout le monde. La journée s'est finalement finie plus calmement qu'elle n'avait commencé. Je crois qu'on ne s'est pas fait une nouvelle amie ce jour-là !


Chapter Two : La fête des mères 

La journée de dimanche fut remplie de bonheur. Mon petit crapaud était tout fier de m'offrir le joli collier qu'il avait préparé pour moi. Il m'a ensuite récité un joli poème, qui je l'avoue m'a ému jusqu'aux larmes !  


Pour toi, j'ai fait ce collier
Il te plaira j'espère.
Mais je sais que tu préfères
Un collier bien plus beau,
Un collier bien plus doux,
Mes deux bras autour de ton cou. 
Bonne fête, Maman !

Tellement d'amour que ça rattrape toutes les fêtes des voisins du monde entier ! 
Je vous aime mes deux coeurs chéris ! 



2 commentaires:

  1. Chic! De la baston! (niark niark niark!) J'aurai bien aimé être une petite souris pour voir ça!
    Et puis d'abord de quoi elle se plaint la voisine? De toute façon je suis sûre qu'elle ne serait pas venue!

    Trop mimi le petit cadeau et le poème de fête des mères!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est même sûr qu'elle ne serait pas venue. Enfin, moi je ne me mêle pas à tout ça. Pourtant elle nous met probablement dans le même lot. Je ne la connaissais pas avant, et bin je commence à me faire une opinion ! C'est dommage.

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...