lundi 16 juillet 2012

Vacances en famille #1 - C'est le départ ! En voiture !

Les valises sont prêtes, le coffre est plein : bagages, poussette, lit parapluie, matelas pliant, ... Je crois que tout y est ! Et nous voilà partis pour 4h de route (en théorie) avec deux enfants (4 ans pour le grand et 5 mois pour la crevette). C'est l'heure du départ en vacances !

La crevette a tout de suite plongé dans le sommeil. L'avantage, à cet âge, c'est que la voiture est un vrai somnifère. A peine, avions-nous fait quelques kilomètres que la demoiselle ronflait.

Pour le crapaud, c'est une autre histoire ! Comme nous sommes des parents prévoyants, nous avions sorti notre arme ultime : le lecteur DVD portable !!! Parents indignes me direz-vous ? Non, parents malins. La première heure du parcours s'est déroulée sans accroc.

Une heure après le départ, premier arrêt ! Il est l'heure de manger. Biberon oblige, la pause va durer quasiment une heure. Il faut aussi rassasier le chauffeur (mon homme !), sa copilote (moi !) et un crapaud surexcité ! Bah oui, c'est les vacances et c'est trop bien ! Un tour aux toilettes et c'est reparti !

Il nous reste encore 3h de route. Le lecteur DVD est arrêté. Si tout va bien, les enfants devraient dormir le reste du trajet. En théorie ...

Nous roulons depuis 20 ou 30min, quand le crapaud commence à se plaindre...
Oh non, il ne demande pas si nous sommes bientôt arrivés ou s'il peut regarder un dessin animé. Non ! Le crapaud a une urgence, du genre qui ne peut pas attendre et qui risque de pourrir le siège auto et l'air pur de la voiture ... Gloups ! Et bien sûr, nous venons de quitter l'autoroute, nous sommes sur une rocade autour d'une ville, sans aire d'arrêt.

Je suis obligée de le calmer, de lui dire que nous y sommes presque, que papa ne peut pas s'arrêter là, qu'il faut qu'il attende un peu ... Le crapaud pleure. Il dit qu'il ne va pas tenir ! On se regarde avec mon homme en grimaçant ... J'essaie de le coacher : "Regarde le panneau là. Ça veut dire qu'on va bientôt pouvoir aller aux toilettes. Tiens bon ! Oh un avion ! Oh un camion rouge !" Remarquez comme j'utilise les plus grands stratagèmes pour détourner son attention !


Enfin, l'aire de repos se profile à l'horizon, telle une terre promise pour le crapaud ... Nous nous arrêtons enfin, pour qu'il puisse faire sa petite affaire. Ouf ! Nous pouvons repartir, la voiture et le pantalon du crapaud sont sains et saufs. C'est gagné ...

... ou presque ... 
... 20 min plus tard ... on prend les mêmes et on recommence ...
... envie pressante ... larmes ... 
... paroles rassurantes de maman ... papa crispé sur le volant ... 
... terre promise en vue ... soulagement pour tout le monde ...

Non mais on va réussir à terminer notre voyage ou pas ??? C'est que le crapaud a des petits soucis. Il a mal au ventre. Mouais ... 

Finalement, il s'agissait de la dernière alerte. Les deux petits monstres dorment pendant la fin du trajet. Nous réussissons à nous perdre avec le GPS, histoire de ne pas arriver trop vite au camping. Ça aurait été trop beau ... Une histoire de mauvaises coordonnées. Bref, nous tournons un certain temps dans des chemins isolés. Puis, grâce à un aimable autochtone, nous atteignons ENFIN notre destination !

Bilan : 6h de route (au lieu de 4h). Et on a failli y laisser un siège auto, mais l'honneur est sauf. Après tout, c'est les vacances !!! Youpi !!! 

2 commentaires:

  1. bonnes vacances bisous et profitez a fond

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Mais on est rentrés ce weekend. Je raconte ce qui nous est arrivé. Enfin j'y retournerais bien ;)

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...