samedi 30 mars 2013

Un doudou, une histoire #21 - Le doudou de la petite sorcière

Il était une fois, une gentille sorcière qui répondait au doux prénom d'Emilie. Cette sorcière avait une fille, Yasmine, qui elle-même avait un doudou, qui lui-même avait ... euh non rien en fait. Une maman sorcière, une petite sorcière et un doudou, c'est l'histoire qui nous est aujourd'hui racontée par Emilie la Sorcière au Clair d'Etoile. Bonne lecture !




On commence par les présentations. Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?

Ce doudou s’appelle tout simplement Doudou et il appartient à ma fille, Yasmine alias la petite sorcière J




Quelle est son origine (un achat de papa ou maman ...) ?

Il lui a été offert peu après sa naissance par une collègue et amie, en même temps que de magnifiques petits chaussons J  Il est brodé avec son prénom.

Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

Nous en avons acheté un deuxième au cas où, mais non brodé cette fois-ci (comme ça on les différencie quand même). C’est celui-ci qui va chez la nounou tous les jours et qu’on promène partout avec nous dans mon sac à main, en cas de gros chagrin ou de grosse fatigue… L’autre reste essentiellement à la maison sauf si on n’y dort pas ! 


Quel lien votre loulou a-t-il tissé avec son doudou ?

Elle y tient beaucoup et ne pourrait pas dormir sans ! Et elle le réclame dès qu’elle a un gros chagrin ! 

Une petite histoire ou une anecdote à nous raconter ?

Ce doudou apparait sur la bannière de mon blog, dessinée par Alias (http://www.alias-illustratrice.com/) !! Il ne pouvait pas en être autrement vu qu’il fait partie de la vie de ma petite sorcière !!!


Pour finir, je laisse la parole à Doudou. As-tu quelque chose à rajouter ?

J’adore ma petite sorcière !!! Elle m’aime à la folie, me fait plein de câlins et tient beaucoup à moi ! C’est bon de se sentir aimé <3

J’ai entendu parlé d’un autre doudou…


Effectivement, quand ma petite sorcière était tout bébé, je lui ai donné un t-shirt à moi noué qu’elle a toujours gardé depuis ! Elle ne l’emmène pas chez la nounou mais elle le réclame pour la nuit J
Pour la petite anecdote, j’ai le boxer assorti et quand elle m’aide à plier le linge propre elle s’étonne toujours de trouver son « doudou…oh non c’est la culotte de Maman ! » Depuis peu elle a appris un nouveau mot qu’elle utilise beaucoup et dont elle s’est servie pour qualifier ce doudou : c’est le doudou « moche ».



Merci beaucoup Emilie pour ta participation ! La fin m'a bien fait rire ! Si vous ne connaissez pas encore son blog, c'est le moment d'aller le découvrir :) 

Bon allez moi je file, j'ai une tonne de chocolats à manger ... 
Joyeuses Pâques à tous !!!


jeudi 28 mars 2013

Demain, demain, de Laurent Maffre [La BD fait son festival]

Bonsoir ! Je vous présente ma deuxième lecture dans le cadre de l'évènement de Priceminister "La BD fait son festival" :



Demain, demain conte avec une précision documentaire le quotidien d’une famille algérienne arrivée en France au début des années 1960, qui faute de moyens se trouve contrainte de vivre à La Folie, le plus grand bidonville de Nanterre. Une réflexion édifiante et très actuelle sur la précarité, le mal-logement et la perception de l’autre.

Quand Soraya arrive d'Algérie avec ses deux enfants, pour rejoindre son mari Kader, elle n'avait pas imaginé dans quelles conditions celui-ci pouvait vivre. La France est perçue comme un pays riche. Pourtant leur quotidien est loin de tout cela. Le bidonville où ils doivent s'installer malgré eux est immense. C'est là que vivent les ouvriers immigrés qui travaillent à la reconstruction d'après-guerre. Ils constituent une main d'oeuvre bon marché que personne n'a pris la peine de loger. Ils doivent donc s'abriter dans des cabanes de bric et de broc qu'ils n'ont pas le droit d'aménager, sous peine de voir leur construction brûlée par les forces de police.

A travers cet ouvrage, on découvre le quotidien de ces familles algériennes qui tentent tant bien que mal de vivre "normalement" dans un bidonville. On observe leur parcours pour tenter d'obtenir un logement décent en HLM. On ressent leurs peurs, leurs regrets, leurs difficultés, mais aussi leur courage et leur solidarité. Les traditions familiales restent très importantes pour eux. Leurs souvenirs nous transportent jusqu'en Algérie, où le soleil et les grands espaces contrastent avec la triste grisaille de Nanterre.

Ce récit pose finalement un regard très réaliste sur la situation, grâce à de nombreux témoignages qui ont inspiré cette histoire. Il se lit presque comme un documentaire. Le choix d'avoir mis en avant la vie d'une famille permet aussi de s'identifier à des personnages et de plonger encore un peu plus dans leurs tourments.

J'ai été transportée et touchée par ce livre, dont les dessins reflètent parfaitement la réalité des évènements. Je ne pense pas que l'on puisse rester indifférent au sort de ces personnes, à la vision de ces images.

Comme vous l'avez compris, je vous recommande vivement la lecture de Demain, demain. C'est un vrai coup de coeur pour moi.



Ma note : 18/20


Titre : Demain, demain
Auteur : Laurent Maffre
Editeur : Actes Sud BD


lundi 25 mars 2013

Un doudou, une histoire #20 - Le doudou de Liam

Un an de blog, déjà 20 histoires de doudous, comme le temps passe vite sur la blogosphère ! Aujourd'hui j'accueille Sandra, blogueuse chez Mon mini born, qui nous présente le doudou de  son fils Liam. Bonne lecture ...


On commence par les présentations. Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?


Doudou s’appelle « doudou ». Oui pas très original, mais on ne lui a jamais attribué de prénom, et Liam aime l’appeler doudou.

Quelle est son origine (un achat de papa ou maman, un cadeau ...) ? 

Doudou a été offert par son grand frère à sa naissance. Au départ il en avait 2 préférés et un jour il a décidé qu’il n’y avait que lui. C’est un chien, avec une grosse tête bleu et le corps en tissu éponge tout plat avec des gros nœuds au bout.


Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

Il y en a 2. Ce qui permet de lui faire prendre un bain régulièrement. En revanche, dès qu’il est sec, je suis obligée de mouiller les bouts pour qu’il puisse le téter.

Quel lien votre loulou a-t-il tissé avec son doudou ?

Doudou est indispensable pour la sieste, les moments de tristesse, de temps calme, devant la télé. Même dans les moments de colère, Liam le mort très fort (ça doit le détendre) et je me dis que ça évite qu’il ne tape quelqu’un. Liam n’a pas de tétine mais il triche car il tète 2 bouts de doudou. Il en met un dans sa bouche, l'autre bout il le fait glisser entre ses doigts de l'autre main, et il change de bout de temps en temps. Vous pouvez voir la couleur sur la photo. Même après lavage à 90°C ça ne part pas. L'odeur a aussi du mal a partir...

Une petite histoire ou une anecdote à nous raconter ?

Doudou ne vient pas d’un grand magasin, ça n'est pas de la marque. Je ne retrouve pas d’exemplaire dans ce magasin ni sur le net. Du coup au bout d' 1an ½ à être tété très souvent, il commence déjà à s’abîmer. Je redoute le moment où les 2 doudous seront abîmés.

Pour finir, je laisse la parole à Doudou. As-tu quelque chose à rajouter ?

Je suis heureux, Liam prend toujours soin de moi et grâce a sa maman je suis toujours propre. Bientôt je vais sûrement perdre une partie de moi. Je commence à me trouer et Liam risque d’être triste. J’espère qu’il ne va pas me remplacer par un autre… en tout cas si quelqu'un a un frère à moi la maman de Liam est fortement intéressée :-)


Un grand merci pour ta participation ! Un doudou c'est aussi bien qu'une tétine apparemment. Ma crevette suce aussi de temps en temps un coin de doudou, après il est tout mouillé, beurk ... mais elle ça  ne la gêne pas !

Pour participer, il suffit de m'envoyer vos réponses aux questions avec au moins une photo du doudou. Je publierai votre histoire un lundi sur le blog !

_________________________________________________________________________________


En attendant, vous pouvez continuer de participer au concours blog'anniversaire, que j'organise avec Kidéclate. 
Vous avez jusque demain 22h pour tenter votre chance ! 
Ne perdez plus une minute :


A gagner :
une composition de bonbons, le décor et la vaisselle assortis
sur les thèmes Fée Clochette ou Toy Story au choix


Bonne semaine !!!


jeudi 21 mars 2013

I am a hero, de Kengo Hanazawa [La BD fait son festival]

A l'occasion du mois de la BD, PriceMinister organise l'évènement "La BD fait son festival" et propose aux blogueurs de découvrir et de faire la critique d’une oeuvre de la Sélection Officielle du Festival D’Angoulême. J'ai choisi de lire I am a hero, de Kengo Hanazawa. Voici mon avis :


Immergé dans les frustrations et les obsessions d’un quotidien où il se sent englué, un assistant mangaka dépressif et sans avenir se trouve soudain confronté à un dérèglement du réel digne d’un manga d’horreur. Il va lui falloir pour survivre, exactement comme dans les histoires qu’il (se) raconte, devenir un héros, un vrai…

Mon premier ressenti après avoir terminé cet ouvrage, est une certaine frustration. Ce premier tome d'une série de mangas sert à la mise en place de l'histoire. On y découvre un personnage assez terne, hanté par ses peurs intérieures et qui parle à un ami imaginaire. Le héros Hideo, 35 ans, a finalement une vie plutôt banale : il est assistant dessinateur de mangas et cherche à faire publier ses propres créations, sans succès. Sa petite amie passe son temps à admirer son ex, qui lui a réussi. Hideo s'appitoie facilement sur son sort et en oublie d'observer le monde autour de lui qui est en train de basculer.

Au fil de ce premier tome, parfois un peu longuet, j'ai été agréablement surprise de découvrir quelques touches d'humour. Le ton n'est pas fataliste ou dramatique, mais plutôt simple voire cru, reflétant assez justement le quotidien du personnage. Certains passages auraient peut-être mérité d'être traités plus rapidement, mais après tout il s'agit d'un premier tome dont le but est surtout de présenter le contexte. 

N'y cherchez pas d'action, il y en a très peu. J'aurais aimé que l'histoire évolue plus vite, puisqu'il faut attendre la fin de l'ouvrage pour que l'intrigue bascule enfin. Cependant, même si je suis restée sur ma faim, l'auteur a su me donner envie de découvrir la suite. 

J'ai également apprécié me replonger dans l'univers des mangas que j'avais laissé de côté depuis quelques années. On se fait vite à la lecture de droit à gauche, même si cela peut être un peu perturbant au début. 

Ma note : 14/20

Titre : I am a hero 
Auteur : Kengo Hanazawa
Editeur : Kana


lundi 18 mars 2013

Un doudou, une histoire #19 - Le vieux doudou

Quand on parle de doudous, on pense immédiatement à ceux de nos enfants. Normal ! On les voit tous les jours les câliner, les balader, les traîner partout ... Pourtant, nous aussi nous avons été des tout petits. Rappelez-vous ! Vous aussi vous avez eu un doudou, probablement différent de ceux d'aujourd'hui, mais un doudou quand même.

Aujourd'hui, vous l'avez compris, c'est donc de l'histoire d'un vieux doudou qu'il s'agit. Celui de Mili, ma copinaute bricoleuse. Après nous avoir raconté les histoires de ceux de ses enfants, elle se jette à l'eau et nous dit tout sur SON doudou à elle ! Attention, doudou vintage à l'horizon :



On commence par les présentations. Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?

Ce doudou s’appelle LE PINPIN. C'est, ou plutôt, c'était, mon doudou à moi, Mili, 31 ans. Ça ne se voit plus mais, à l'origine, c'était une petite couverture rose. Mon pinpin m'a accompagné partout les 5 premières années de ma vie.

Quelle est son origine ? 

J'ai posé la question à ma maman mais elle ne se souvient plus exactement de son origine. On suppose que mes parents ont acheté cette couverture quand ils préparaient mon arrivée. Étant donné que je suis l’aînée, il a fallu acheter tout le matériel pour accueillir un bébé spécialement. Mes parents avaient tout acheté d'occaz à une jeune femme de leur connaissance. Il est donc probable que mon pinpin ait été acheté par cette femme auparavant !

Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

C'est une pièce unique ! A l'époque (jadis, naguère... dans les années 80 quoi ^^), les parents ne flippaient pas autant de perdre le doudou ! Et puis je n'allais pas en nounou ni dans une crèche donc il y avait moins de risque de le perdre. Mais ma mère me raconte quelque fois qu'elle était souvent stressée quand ils se déplaçaient de savoir où était le pinpin ? Si je ne l'avais pas perdu ? Oublié quelque part ?

Quel lien avais-tu tissé avec ton doudou ?

Je me souviens des certains moment, quand j'étais petite, où je suçais mon pouce et je tripotais mon pinpin. J'arrachais des peluches de couverture en frottant le pinpin tout en suçant mon pouce. J'en faisais des boulettes de peluche que je rangeais dans le tiroir de ma table de nuit (dont j'étais très fière parce que c'était une table de nuit de grande).

Une anecdote à nous raconter ?

L'anecdote la plus importante est certainement le moment où j'ai décidé « d'abandonner » mon pinpin. Le jour où je suis devenue une grande, le jour ou est né mon 2ème petit frère. J'avais un peu plus de 4 ans ½. Du jour au lendemain, j'ai choisi d'arrêter tous les trucs de « bébé » : j'ai laissé mon pinpin, j'ai arrêté de sucer mon pouce et de m’asseoir sur les genoux de mes parents. C'est dingue quand même tout ce qui se passe dans la tête d'un enfant de cet âge. Je m'en souviens assez clairement. Ce n'était pas douloureux... juste une étape dans ma vie de petite fille.

Pour finir, je laisse la parole à Pinpin. As-tu quelque chose à rajouter ?

Nan mais c'est quoi toutes ces lumières ? 27 ans que je dormais tranquillement moi et on me sors de mon placard pour m'exposer à la vue de tous ? Bande de paparazzis va !



Ce bon vieux Pinpin a pris sa retraite depuis longtemps, mais je sais qu'il garde toujours une place spéciale dans le coeur de Mili. Merci à toi pour cette belle histoire de doudou vintage.

Vous voulez me parler du doudou de votre enfant ? Vous préférez me parler de votre vieux doudou ? Je suis preneuse ! Tous les doudous sont les bienvenus dans cette rubrique :) Contactez moi !

Belle semaine à tous ! 


dimanche 17 mars 2013

Mon 1er blog'anniversaire avec Kidéclate [concours inside]


Il y a un an, quand j'ai commencé à écrire et à me confier sur ce blog, j'avoue que je ne savais pas où cela me mènerait, ni si cela allait durer. Aujourd'hui, un an après, je ne regrette rien. J'ai découvert un monde accueillant et chaleureux, parfois dur, mais surtout riche en belles rencontres. J'ai découvert des personnes qui sont devenues des amies. Et je ne souhaite qu'une chose, que ça dure encore très longtemps !

Un an de blog, ça se fête ! Et je ne connais pas de meilleure conseillère en fête d'anniversaire que Stéphanie de Kidéclate. Souvenez-vous, j'ai fait appel à ses talents le mois dernier pour le premier anniversaire de ma crevette. Elle m'a réalisé sur mesure, une magnifique composition de bonbons étoilée.


J'ai donc immédiatement pensé à elle pour l'anniversaire de mon blog. Si vous ne connaissez pas encore, Kidéclate c'est bien sûr les compositions de bonbons, mais aussi tout pour l'organisation de l'anniversaire de vos loulous : kits de décoration, buffets gourmands, animations, etc. N'hésitez pas à contacter Stéphanie qui fera tout pour que l'anniversaire de votre enfant soit réussi !



_________________________________________________________________________________

Vous l'avez sûrement deviné, Kidéclate et moi-même, nous vous avons concocté un petit concours ! 
Non ne nous remercie pas, ou plutôt si tu peux parce que ça nous ferait super plaisir ! 

Et voilà ce que nous vous proposons de gagner, au choix :



ou


Carrément sympa non ?
Je sais que le lot Toy Story plairait à mon crapaud,
mais là ce n'est pas moi qui joue, c'est vous !

Le gagnant sera tiré au sort et remportera le lot qu'il aura choisi lors de sa participation.
Une chance de plus si vous likez la page facebook de Kidéclate !
Une chance de plus si vous partagez le concours !

(Formulaire retiré : concours terminé)

Le jeu a lieu du 17 mars au 26 mars 2013 à 22h / Le gagnant sera désigné par tirage au sort /
Une seule participation par personne/foyer/adresse IP / Réservé à la France métropolitaine.

Bonne chance à tous !

Le concours est terminé ! Merci pour toutes vos participations :)

_________________________________________________________________________________


Après tirage au sort avec random, 
nous avons une gagnante :

Mllenadine

Bravo à toi ! 
Et encore merci à tous les participants !


_________________________________________________________________________________

jeudi 14 mars 2013

Fais pas ta crise ! [de la trentaine]

Il paraît que vers 30 ans, on s'interroge. Pire, on remet en question ses choix, ses orientations, sa vie de famille, etc. La crise de la trentaine, ça existe vraiment ?




Si tu fais confiance à ton ami google, alors oui ça existe ! Comme la crise de la quarantaine, de la cinquantaine ... bref on passe sa vie à faire des crises. On est mal partis vous ne croyez pas ? Moi je ne sais pas si il y a vraiment "LA" crise de la trentaine, je crois juste qu'à certains moments clés de sa vie, on s'interroge sur ce que l'on a vécu et sur ce qui nous attend. On prend du recul et on cherche à savoir si l'on a fait les bons choix. Et ça me paraît tout à fait normal. C'est une façon de remettre les choses à plat et de faire un bilan de soi-même pour mieux repartir.


En ce moment, j'ai l'impression d'avoir atteint un palier dans ma vie. Après être sortie de la période adolescente et étudiante, je me suis construit un avenir. J'ai rencontré l'homme qui partage ma vie et nous avons emménagé ensemble. J'ai trouvé un emploi stable dans lequel je m'épanouis plutôt bien. J'ai eu deux magnifiques enfants. Nous avons même trouvé le temps de nous marier au milieu de tout cela. Enfin, nous avons bâti notre foyer dans une belle maison qui nous appartient. 

Aujourd'hui, je regarde en arrière et je suis plutôt fière. Nous avons posé des bases solides pour une jolie vie de famille. Je ne regrette rien. Je suis heureuse que tout fonctionne aussi bien. Alors pourquoi mon esprit se torture t-il ? Pourquoi je ne peux m'empêcher de me dire : "Et maintenant ?" Ne devrais-je pas me contenter de ce que j'ai ? Pourquoi la nature humaine nous oblige à vouloir toujours plus. 

Je sens que j'ai besoin d'un but. J'ai atteint tous ceux que je m'étais fixés. Aujourd'hui, j'en cherche de nouveaux. Bien sûr, je souhaite voir mes enfants grandir. Ça c'est le plus important, nous sommes d'accord. Mais j'ai aussi besoin de me fixer d'autres objectifs. Je ne sais pas trop lesquels. J'aimerais voyager, peut-être découvrir de nouvelles activités, bref profiter de la vie ! 


Ce que je veux dire, c'est que j'ai atteint un de ces moments clés de ma vie où je me retourne et où je fais le bilan. Il s'avère que j'ai 31 ans. Est-ce que c'est lié ? Je ne crois pas. Je pense qu'il n'y a pas d'âge pour faire une "crise". D'ailleurs je n'aime pas ce mot "crise". Je ne deviens pas hystérique, je m'interroge tout simplement. Et je trouve ça sain de savoir se remettre en question. On s'arrête un instant, on regarde derrière soi, puis on avance. Ça fait partie de la vie ...


lundi 11 mars 2013

Un doudou, une histoire #18 - Le doudou de Ptit Sablé

Vous n'allez pas le croire, mais le doudou de cette semaine est encore un ... Tigrou ! Un succès bondissant ! Ce doudou est celui de Ptit Sablé, le fils de ma copinaute Snoops. Souvenez-vous elle nous avait déjà présenté celui de Princesse par ici, et c'était aussi un Tigrou ! La revoilà pour une nouvelle histoire de doudou. Bonne lecture !



On commence par les présentations. Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?

Voici Doudou et il appartient à Ptit Sablé.

Quelle est son origine (un achat, un cadeau ...) ? 

C’est un cadeau de naissance de sa tata, qui souhaitait qu’il y ait un Tigrou dans son lit, comme sa sœur (Princesse pour les intimes). Son thème de lit étant la savane, Tigrou avait tout à fait sa place.

Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

On en avait acheté un 2ème pour pouvoir le laver très très régulièrement ; et il passait de l’un à l’autre sans aucun soucis.

Mais depuis, Ptit Sablé a perdu un des 2 doudous (que celui qui a ramassé un doudou sale et qui pue, se dénonce ! De toute façon c'est très moche de prendre le doudou d’un enfant).
Et bien sûr, le magasin qui le vendait ne le fait plus. On a fini par en trouver un sur le boncoin : tout neuf, très beau.
Mais c’était sans compter sur le goût très prononcé de Ptit Sablé : ce Tigrou doit être trop propre et trop neuf, car il n’en veut pas. On lui « cache » le vieux dans la journée pour qu’il s’habitue au neuf ; mais au moment du coucher, ça ne fonctionne plus, et dès qu’on lui donne SON doudou, il prend son pouce, se niche dedans et s’endort.

Quel lien votre loulou a-t-il tissé avec son doudou ?

Il a tissé des liens fusionnels avec lui, très rapidement, car il avait tout juste 6 mois. Et pourtant, il est gardé par moi à la maison. Il passe son temps à le mettre à la bouche, du coup il est toujours mouillé et il puuuuuuue lol. Il le promène partout, le range dans des endroits improbables (du coup certaines fois, on peine à le retrouver).

Une petite histoire ou une anecdote à nous raconter ?

La corbeille de linge propre était sur la table basse, et on ne comprenait pas pourquoi Ptit Sablé rouspétait, accroché à elle : et bien tout simplement, à travers les petits trous de la panière, il avait aperçu son doudou propre, et il le voulait absolument.

Pour finir, je laisse la parole à Doudou. As-tu quelque chose à rajouter ?

Je m’amuse beaucoup avec mon petit propriétaire. Il ne m’oublie jamais, m’aime d’amour à me manger, et j’ai tellement son odeur d’imprégnée sur moi, que personne ne veut me ramasser.


J'ai entendu parler d'un autre doudou ...

Ptit sablé s'est trouvé un nouveau compagnon : le chien Rouky (de Rox et Rouky), surnommé "wa wa" ; un "peu" moins important que doudou, mais si il n'est pas avec lui dans son lit, il l'appelle et le cherche partout, et du coup ne dort pas.

Maintenant quand il est gardé à l'extérieur et qu'il doit dormir loin de nous, il fait parti des indispensables à ne surtout pas oublier !



Merci Snoops pour ta participation que j'avais un peu tardé à publier ! Mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Un gros bisous à ta Princesse et à Ptit Sablé !

Pour participer vous aussi à cette rubrique, c'est tout simple ! Vous pouvez remplir le questionnaire et me le renvoyer avec une ou deux photos. Je compte sur vous !

Bonne semaine !


vendredi 8 mars 2013

Zoom sur Mpedia : le site pour les parents par les médecins spécialisés de l'enfant

C'est nouveau, vous connaissez ?


Mpedia, qu'est-ce que c'est ?

Un nouveau site internet "pour les parents par les médecins spécialisés de l'enfant". Mais encore ? Mpedia a pour vocation d'apporter des conseils et des recommandations sur la santé et le bien-être des jeunes enfants. Ce qui est intéressant, c'est que Mpedia a été créé par l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA). Les conseils que vous y trouverez vous sont donc proposés par de vrais spécialistes. Et ça je trouve que c'est important !

A qui Mpedia s'adresse t-il ?

Il s'adresse aux parents de jeunes enfants en leur proposant l’avis de professionnels sur les différents stades du développement des bébés ainsi que sur la santé des tout-petits.

Quels types de renseignements peut-on y trouver ?

On y trouve des tas d'informations sur les nouveaux-nés, les jeunes enfants jusque 6 ans, mais aussi sur la grossesse. Les articles sont regroupés par âge, mais aussi par thèmes, comme par exemple la santé ou la parentalité. 
Le site propose régulièrement de nouvelles vidéos, actus et témoignages. 
Le plus : un service de questions /réponses où les professionnels vous répondent.

Pourquoi j'ai eu envie de vous en parler ? Tout simplement parce qu'on me l'a fait découvrir et que je trouve que c'est très bien fait. Le site est encore en développement mais s'enrichit déjà au fil des mois de nouveaux sujets. Vous vous posez des tas de questions sur vos petits ? Allez donc jeter un oeil sur le site Mpedia, il se pourrait bien que vous y trouviez les réponses à vos interrogations !

N'hésitez pas à me donner votre avis !

www.mpedia.fr

Article non sponsorisé :)

mercredi 6 mars 2013

Ses tout premiers bisous ❤

Il y a environ 2 semaines, mon coeur de maman s'est gonflé de joie et d'amour. La crevette a découvert le bisou. Elle sert ses petites lèvres et fait un petit bruit de succion trop mignon. Adorable !

Quelques jours après, elle m'en a même fait un, à moi, sa maman chérie d'amour J'ai fondu d'amour ce jour là ...

Depuis, elle a trouvé un nouveau jeu : les bisous aux doudous. Mais ce n'est pas elle qui doit les embrasser, c'est nous ! Elle n'arrête pas de nous tendre ses peluches en faisant le bruit du bisou, pour nous dire "allez, embrasse mon doudou" ! C'est trop chou.

Et maintenant, dès qu'on lui parle de bisous, elle nous tend une peluche. C'est automatique ! Je lui demande par exemple, "tu fais un bisous à maman ?" ... et paf je me retrouve avec un doudou devant mon nez ! Et moi pour avoir un bisou, je peux toujours me brosser ...

Ses doudous préférés ont droit à de gros bisous eux. Elle les écrase contre sa bouche. Elle les renifle longuement. Un vrai traitement de faveur !


Snif ! Moi aussi je veux des bisous ... Mais en attendant qu'elle se décide, c'est moi qui la couvre de bisous !



lundi 4 mars 2013

Un doudou, une histoire #17 - Le doudou de Pupuce

Bonjour ! Pas trop dur le réveil aujourd'hui ? C'est lundi, ça veut dire que nous allons découvrir une nouvelle histoire de doudou. Il s'agit du doudou de Pupuce, 6 mois, qui a déjà son blog Pupuce et Compagnie ! Voici l'histoire de son meilleur ami, son confident, son frère ...


On commence par les présentations. Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?

Tigrou et ce depuis la nuit des temps !

Quelle est son origine (un achat de papa ou maman, un cadeau) ?

Alors pour la petite histoire, ce doudou appartenait à l'oncle de Pupuce (mon beau frère), il a donc de la bouteille... On était un jour dans la buanderie, et il était pendu à une ceinture de pyjama avec d'autres Tigrou (oui mes beaux frères sont des sadiques !). Voulant en sauver au moins un, je dis à mon beauf' "Ce serait sympa qu'on en donne un à la Pupuce" ... Et il m'a dit : "On a qu'a lui prendre celui en pyjama" ... Et l'histoire d'amour commença !

Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

3605,2 (oui il y en a un dont il reste juste une jambe). Non plus sérieusement, il doit y en avoir plein !

Quel lien votre loulou a-t-il tissé avec son doudou ?

Je pense que c'est comme son confident. Pupuce n'a beau avoir que 6 mois, dès qu'elle le voit, son visage se fend d'un large sourire. Le soir, elle le prend devant elle, et elle lui raconte sa journée. Elle aime bien lui faire des bisous et l'agiter par la queue (pour ne pas dire qu'elle lui roule des pelles la coquine !) En ce moment son nom est "Abeuda".

Une petite histoire ou une anecdote à nous raconter ?

Un jour, horreur, malheur en mauvaise mère que je suis, j'avais oublié Tigrou chez les arrières grands parents ! On a eu tout un mal à l'endormir pendant 2 jours. Quand on y est retourné et qu'elle a vu son Tigrou, elle a tendu les bras, lui a fait un gros sourire et un gros câlin ... Ça m'a émue aux larmes ! Elle était trop contente de le retrouver ! Et de là s'en ai suivi une discussion d'un quart d'heure avec lui où elle n’arrêtait pas de se poiler comme une malade.

Pour finir, je laisse la parole à Doudou. As-tu quelque chose à rajouter ?

Ah tu tombes bien, j'appelle la SPA des Tigrous ! Pour bisoutage intensif !


Un grand merci à la maman de Pupuce pour cette jolie histoire de doudou ! Décidément les Tigrous ont vraiment la cote parmi les doudous. Même mon crapaud en avait choisi un !

Et n'oubliez pas que vous pouvez aussi participer (que vous ayez un blog ou pas) ! Envoyez moi un message à mamanestaumusee@gmail.com ou sur facebook.

Bonne semaine !!!


dimanche 3 mars 2013

Le bonheur de se retrouver [Mes ptits bonheurs #3]

ptits bonheurs

Le bonheur c'est simple comme des retrouvailles. Et vendredi justement j'ai revu une amie de lycée que je n'avais pas vue depuis 3 ans.

L'histoire est simple. Nous étions très amies au lycée au sein d'une belle petite bande qui se retrouvait les weekends et pendant les vacances. Et puis nos chemins se sont séparés. Nous avons tous choisis des voies différentes. Nos études nous ont envoyés aux quatre coins de la France.

Il y a 4 ans, par l'intermédiaire d'une amie, nous nous sommes retrouvées. Elle vit à 600 km de chez moi. Le temps d'un weekend, nous nous sommes racontés nos vies. Moi j'étais une jeune maman (le crapaud avait 3 mois), et elle attendait son premier bébé.

Depuis, nous n'avons pas voulu perdre le contact malgré la distance. L'année suivante, je suis partie avec ma petite famille en vacances chez elle, avec d'autres amis. Une semaine formidable ! 

Mais depuis, le temps passant à une vitesse folle et les kilomètres nous séparant, nous n'avions des nouvelles de l'autre que par email. L'année dernière, ma crevette est née. Un mois après, sa fille est née elle aussi. Alors quand elle m'a annoncé qu'elle venait en février dans ma région voir sa famille, nous avons tout de suite organisé un après-midi pour nous revoir.

C'est vendredi qu'elle est venue chez nous avec sa petite famille. J'étais un petit peu stressée. Trouverions-nous des choses à nous dire ? Allions-nous retrouver ce contact que nous avions ? Et finalement, tout s'est très bien passé ! Nous avons papoté de tout et de rien. Nous avons admiré nos enfants qui se sont vite très bien entendus (Le crapaud s'est fait un nouveau copain !). Nous avons mangé des gaufres. Bref, l'après-midi est passé très vite et m'a redonné la pêche pour tout le weekend !

J'ai hâte de les revoir, l'année prochaine j'espère !


C'était mon ptit bonheur de la semaine pour Maman Bavarde.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...