lundi 29 avril 2013

Un doudou, une histoire #25 - Le doudou de Niafette

Bonjour ! Fidèle au rendez-vous, je vous emmène encore une fois à la découverte d'un doudou et de sa petite propriétaire : il s'agit de la célèbre Niafette, dont les aventures nous sont régulièrement contées par Maman Bavarde sur son blog ! Bonne lecture !



On commence par les présentations. Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?

Ce doudou, c'est Doudou, ou encore Doudou Lapin, ou bien encore Martin (son nom d'étiquette !) et c'est le lapin de Niafette.


Quelle est son origine (un achat de papa ou maman, un cadeau ...) ?

C'est son Papa qui lui acheté à sa naissance. 

Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

Pfiiiiiuuuu ! Il y en a 3 ou 4, plus les dérivés. Doudou lapin musical, doudou lapin peluche ... On en a déjà perdu un, mais jamais le vrai, le seul, l'unique (le vieux qui pue, quoi !). 


Quel lien Niafette a-t-elle tissé avec son doudou ?

C'est un amour sans faille et inconditionnel. Un vrai amour. Pas une nuit sans doudou lapin. Depuis ses 5 ans, on lui demande de le laisser sur son lit pendant la journée, mais avant il faisait toutes les sorties avec nous, et il est de tous les voyages ! 

Une petite histoire ou une anecdote à nous raconter ?

Une fois, on l'a oublié dans les toilettes bébé d'un aire d'autoroute. Heureusement, le N'am l'a vu avant de s'en aller. J'imagine l'horreur que ça aurait été ! 
Doudou lapin, en cas de gastro, se fait TOUJOURS vomir dessus, et là, Niafette accepte son clone. Mais si elle a le choix entre les deux, elle les renifle. Même dans le noir, elle peut retrouver SON doudou lapin !

Pour finir, je laisse la parole à Doudou. As-tu quelque chose à rajouter ?

Si Doudou Lapin pouvait parler, il dirait : "Je crois que je suis le plus heureux des doudous lapins. Je suis aimé, cajolé. Pas un départ à l'école sans un dernier bisou. Je pars en vacances, je suis sur toutes les photos, je fais même partie d'un livre personnalisé. Ma Niafette, c'est la plus chouette ! Par contre, j'aime moyen son frangin qui me fait des blagues et me bave dessus.


Un grand merci à Cynthia, une de mes bavardes préférées !!! Et à Niafette pour nous avoir prêté son doudou lapin pendant le temps d'une histoire ! 

APPEL AUX DOUDOUS : Vous avez des enfants ? Ils ont un doudou adoré ? Ça tombe bien, je recherche de nouvelles histoires de doudous ! Venez nous raconter leur histoire sur le blog :) Je compte sur vous ! Ecrivez moi à mamanestaumusee@gmail.com

Bonne semaine !!!


mercredi 24 avril 2013

4 ans d'écart, quels sont les avantages ?

Mes deux enfants ont 4 ans d'écart. Après la naissance du crapaud en 2008, mon homme et moi avons eu tout de suite la même certitude : nous ne voulions pas un deuxième enfant rapidement. Le Crapaud avait déjà bien chamboulé nos vies. Je me sentais parfois complètement débordée, et je ne me voyais pas avec deux enfants en bas âge. Nous voulions au minimum 3 ans d'écart avec le suivant.

Nous avons donc pris notre temps et profité de ce premier bébé. L'année 2011 fut celle de notre mariage. Il était pour moi hors de question de tomber enceinte pendant cette période. En plus l'organisation de l’événement me prenait beaucoup de temps. Alors malgré une petite envie de bébé qui pointait son nez, nous avons encore attendu.

Quand le mariage a enfin été célébré, le mois suivant nous commencions les essais et je suis rapidement tombée enceinte de la Crevette. La naissance étant prévue pour avril 2012, nos enfants auraient 4 ans d'écart.




Un an après, je peux commencer à regarder en arrière et faire le bilan. Voici les avantages que j'ai pu apprécier :

- Quand nous lui avons annoncé ma grossesse, le Crapaud a bien compris qu'il allait devenir grand frère. Nous avons pu l'investir dans ma grossesse et lui expliquer plus facilement les changements qui allaient en découler. D'ailleurs aujourd'hui il est très protecteur avec sa petite sœur.

- Il allait déjà à l'école. Il ne s'est donc pas senti écarté à la naissance de sa petite sœur  puisque son nouveau rythme scolaire était déjà installé depuis plusieurs mois. C'était en effet quelque chose que je redoutais.

- A 4 ans, c'est déjà un "grand". Nous n'avons pas connu de régression biberon ou pipi dans la culotte, car l'étape avait été passée depuis longtemps.

- Il y a de la concurrence entre eux mais pas pour la place du bébé de la famille. Le Crapaud cherche bien sûr à attirer notre attention quand nous sommes avec sa sœur  mais il ne cherche pas à être notre bébé. Au contraire ! Il insiste pour faire les choses lui-même. Bref, il est autonome. Et ça c'est un gain de temps énorme pour nous !

- D'ailleurs, il comprend bien que l'on doive passer du temps avec sa petite sœur  Il est même content de nous aider et de pouvoir s'investir. 

Vous l'avez compris, un an après, je suis heureuse de ce choix. Je ne regrette pas d'avoir attendu. J'espère qu'en grandissant, ils réussiront à construire des liens forts et une complicité fraternelle qui durera.

Et vous, combien d'années d'écart ont vos enfants ? (ou combien en voulez-vous pour vos futurs enfants) Est-ce un choix ou simplement le hasard de la vie ? ❤


lundi 22 avril 2013

Un doudou, une histoire #24 - Le doudou de Super-Zouzou

Les doudous se suivent et ne se ressemblent pas. Celui d'aujourd'hui a la particularité d'être très bavard et aussi fin mélomane ! Enila, du blog Super-Zouzou, Pinouss & Cie... nous le présente tout de suite. Bonne lecture !



Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?


Doudou porte le doux prénom de KAKOU. Il est l’heureux compagnon de Léandre, alias Super-Zouzou qui ne passe pas une journée sans nous demander « KAKOU l’est où ? »…

Quelle est son origine (un achat, un cadeau ...) ?

A l’origine, KAKOU n’était pas destiné à devenir doudou officiel … Il s’agit d’une peluche électronique chantant des chansons et favorisant l’éveil de bébé.
C’est l’oncle de Super-Zouzou, mon frère, qui lui a offert pour son premier Noël. Super-Zouzou avait alors 7 mois et demi. Depuis, il ne l’a plus jamais quitté …



Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

KAKOU est unique !
Comme il n’était pas destiné à devenir doudou officiel, et que nous avons mis du temps avant de comprendre qu’il était « l’élu », les copies ne lui ressemblent plus du tout…
J’avoue que la semaine dernière, quand nous avons failli le perdre, nous faisions un peu moins les malins…

Quel lien votre loulou a-t-il tissé avec son doudou ?

KAKOU et Super-Zouzou, c’est comme Trotro et nounours, comme Tchoupi et Doudou, voire comme Mickey et Pluto ! KAKOU n’est pas seulement un doudou de réconfort, c’est un compagnon de jeux, un testeur d’aventures, un ami, un confident… 
KAKOU fait du vélo, des promenades, il prend le bain, il mange, il danse… Même si Super-Zouzou arrive à aller chez sa nounou sans KAKOU, il lui saute dessus le soir au retour pour lui raconter sa journée !

Une petite histoire ou une anecdote à nous raconter ?

Des anecdotes sur KAKOU ? Il y en a à la pelle ! Tellement que je ne saurais laquelle choisir ! Alors je vous sélectionne une petite histoire toute mignonne : 
Comme Super-Zouzou avait déjà tissé de très gros liens avec KAKOU à la naissance de ma nièce Cléa (fille de mon frère donc), j’ai décidé de lui offrir comme cadeau de naissance une copie de KAKOU ! Et bien ma petite bichette a également fait de son exemplaire un doudou officiel !
Comme quoi, dans notre famille, les lapins coquins, c’est une histoire ancrée !

Pour finir, je laisse la parole à Kakou. As-tu quelque chose à rajouter ?

« Je suis vraiment touché d’avoir été choisi par Super-Zouzou. Lui et moi, c’est plus qu’une histoire de doudous ! Et même si la famille dans laquelle je vis est complètement folle (ils m’ont écrit une chanson quoi !), je ne les échangerais pour rien au monde !

PS : Toi la maman ! Si tu pouvais me laver un peu moins souvent, ça m’arrangerait ! Je ne sais pas si t’as remarqué, mais à chaque lavage, je perds un bout de mon nez ! 

PS2 : Pis franchement, arrêtez avec votre chanson « j’m’appelle KAKOU », c’est la honte !

PS3 : Et si vous pouviez dire au gamin de ne plus m’oublier n’importe où… J’ai peur dans le noir moi !

PS4 : Et même si vous ne tenez pas compte de tous ces PS, je vous aime !


Mais c'est qu'il est vraiment bavard ce doudou ! Merci beaucoup Enila pour ta participation :) On aura le droit de l'entendre cette chanson spécial doudou ? Allez steplééé !!!

J'en profite pour lancer un appel aux histoires de doudous ! J'ai besoin de vous pour continuer à faire vivre la rubrique !!! N'hésitez pas à me faire signe si vous voulez participer. Je compte sur vous !

Belle semaine à tous et bonnes vacances aux chanceux !!! Moi je file à Nigloland avec l'homme et le crapaud ;) Bises


samedi 20 avril 2013

Nouveauté Disney : Planes ! (octobre 2013 au cinéma)

Vos enfants sont fans du célèbre Flash McQueen ? Ils ne quittent plus leur T-shirt ou leur casquette Cars ? Alors j'ai une bonne nouvelle pour vous ! Préparez-vous les voir abandonner les pistes de course pour un  décollage imminent ! 


Disney sort en octobre prochain un nouveau film d'animation, Planes, tout droit inspiré du monde de Cars. Au programme : de l'action, des cascades aériennes, de l'amitié, du suspense ... Bref, un Disney comme nos enfants les aiment !

Résumé : Chaque jour, alors qu’il pulvérise des traitements agricoles sur les récoltes, Dusty se prend à rêver qu’il pourrait voler en compétition, au milieu des avions les plus rapides au monde. Seulement voilà, Dusty n’a pas vraiment le gabarit d’un champion, et en plus, il est sujet au vertige ! Comme il n’est pas du genre à renoncer, il fait appel à Skipper, un as de l’aéronavale, pour l’aider à se qualifier lors des éliminatoires du Grand Rallye du Tour du Ciel et ainsi défier sur son terrain Ripslinger, le redoutable tenant du titre. Et c’est au-dessus du monde de "cars", avec l’aide d’une hilarante flottille de casse-cou volants venus des quatre coins de la planète, que Dusty va déployer ses ailes pour relever, sous les yeux des spectateurs du monde entier, le plus grand défi de sa vie…


Et comme je suis sûre que vous avez envie d'en savoir un peu plus. Je vous propose tout de suite de regarder la bande-annonce :




Vous en voulez encore ? D'accord, voici un nouvel extrait du film :



Alors convaincus ? En tout cas mon Crapaud qui a visionné ces vidéos avec de grands yeux écarquillés a déjà adopté les nouveaux héros de Planes. Il a déjà hâte de découvrir l'histoire de Dusty ! Je lui ai expliqué qu'il va devoir être encore un peu patient, et vous aussi. La sortie du film au cinéma sortira est prévue pour le 9 octobre 2013.




jeudi 18 avril 2013

Mon blog : mon identité secrète

Avoir un blog, c'est comme avoir une seconde identité secrète que personne ne connaît. Dans mon cas, mon entourage n'est pas au courant de ma vie bloguesque. C'est un choix que j'ai fait dès le départ afin de me sentir plus libre d'écrire ce que je veux. Par conséquent, j'ai parfois l'impression de mener une double vie. 

Attention, mon homme connaît mon blog, même s'il ne le lit pas. Au début il prenait ça pour une sorte de caprice qui me passerait. Maintenant il prend conscience de la place que cela a pris dans ma vie et de l'importance que j'y accorde. Au final, je ne sais pas bien ce qu'il en pense réellement  mais je sais que ça ne le dérange pas, tant que je n'y passe pas trop de temps. 


Pourquoi j'ai l'impression d'avoir une identité secrète ? 

Parce que quand je me rends à des événements de blogueurs, comme le spot Efluent Mums ou le Disney Social Club, je n'en parle qu'à vous !

Quand mes collègues me demandent "tu as prévu quoi ce weekend ?", je leur réponds "oh rien de spécial ...", alors que je vais à Paris rencontrer d'autres blogueuses.

Quand on me demande si j'ai regardé telle série ou tel film à la télé la veille, je ne dis pas que j'ai passé la soirée à écrire un article ou à modifier la mise en page du blog.

Quand un ami me demande si je vais souvent sur facebook (sous-entendu mon profil perso), je lui réponds "non, juste un peu, mais moins qu'avant".



Je suis ici incognito !


mardi 16 avril 2013

Ces trucs improbables qui arrivent toujours au moment de partir

Je ne sais pas vous, mais ici il se passe toujours quelque chose au moment de partir. Mais si, vous savez, ce moment où vous vous dites, "c'est bon tout est prêt, on y va". Et là, paf ! Il se passe un truc improbable qui va vous mettre en retard. Bizarrement certains de ces événements inattendus finissent par devenir récurrents, surtout avec deux enfants.

Tenez par exemple, un classique : l'imprévisible envie de caca.
(Oui, j'aime faire dans le glamour !) Le crapaud est prêt, habillé, chaussé. J'ai tous les sacs sur un bras, la crevette sous l'autre bras. L'homme va faire chauffer la voiture. Nous ouvrons la porte et au moment de franchir le seuil, le crapaud annonce platement : "J'ai envie de faire caca !" Gniiiii ... et bien sûr à ce moment là, nous sommes déjà ric rac au niveau timing. Mais pas le choix ! Il faut tout reposer, déshabiller vite fait le crapaud et l'installer fissa sur le trône. Puis, il ne reste plus qu'à prier pour que sa petite affaire soit rapide. (Ça l'est rarement ...)

Illustration de la talentueuse Fanala
Découvrez son blog BD Bébé en route 

Dans le même registre : la couche pleine qui pue.
Ne riez pas ! Ça m'est encore arrivé la semaine dernière. Prenez la même scène : tout le monde est prêt, habillé, chaussé. Et au moment où je prends la crevette dans mes bras, une odeur immonde atteint mes narines. Et là, impossible de l'ignorer, surtout si l'on doit rouler une heure en voiture. Ce serait le carnage assuré ! La seule solution : déballer la crevette et changer sa couche vite fait, mais pas trop quand même pour ne pas s'en mettre partout. Beurk ! (Souviens toi de cet épisode)

A la recherche du manteau/chaussure/sac perdu.
Parfois je me dis qu'il doit exister un portail tridimensionnel quelque part dans ma maison, puisque des tas de choses disparaissent. Le truc c'est que l'on s'en rend souvent compte au mauvais moment : quand on est sur le point de partir. "- Crapaud, il est où ton manteau/chaussure/sac ? - Je sais paaaaas !" Et là, on est obligé de tout retourner dans la maison pour retrouver l'élément perdu. Soit on met la main dessus, soit on se rabat sur un compromis : les baskets d'été à la place des chaussures d'hiver. Pas terrible, mais c'est l'heure de partir !
C'est un peu comme la chaussette jumelle qui disparaît ! Un jour on finit par retomber dessus par hasard (ou pas). Mais au moment où tu la cherches, tu t'arraches les cheveux parce qu'elle est introuvable ! 
Illustration de Fanala
A découvrir sur son blog BD Bébé en route


La chute ou le gros bobo qui fait mal
Et oui, quand il faut partir, un enfant soit ça traîne des pieds, soit ça court (enfin le mien en tout cas) ! Malheureusement, quand le Crapaud court, c'est qu'il est énervé et donc qu'il ne fait pas attention à ce qu'il fait. Une chose en entraînant une autre, il trébuche ou rate la marche et s'étale par terre. Paf ! Et là, c'est le drame ! Quand il suffit d'un gros bisous magique ou d'un câlin, c'est que vous êtes chanceux. Sinon, vous allez devoir retourner à l'intérieur, examiner les dégâts, désinfecter le bobo, mettre un pansement, voire changement les vêtements s'il y a une déchirure ou une grosse tache. Bref, vous êtes en retard !


Et ceci n'est qu'une petite liste non exhaustive des événements les plus courants. J'en oublie sûrement ! Chez vous aussi ça se passe souvent comme ça ? N'hésitez pas à me raconter vos aventures qui n'arrivent qu'au moment de partir, je me sentirai moins seule ...




lundi 15 avril 2013

Un doudou, une histoire #23 - Le doudou de Ptit Bonhomme

Bonjour ! La douceur et le soleil ont enfin fait leur apparition dans ma région hier. Ça fait un bien fou et ça donne la pêche pour attaquer cette nouvelle semaine.

Aujourd'hui je vous présente un doudou et son Ptit Bonhomme. C'est Elo Mum, blogueuse chez Mon incroyable vie de maman, qui nous raconte cette belle histoire d'amitié entre son fils et un mouton tout doux. Belle lecture à vous !



On commence par les présentations. Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?

Ce doudou a un nom hors du commun, défiant toute originalité …  Attention suspense …  C’est Doudou ! Il appartient mon petit bonhomme, qui a 22mois. Un petit garçon très attaché à « copain » qu’il ne quitte pas d’une semelle.
  
Quelle est son origine (un achat, un cadeau ...) ?

Il a été offert par moi, sa maman, avant qu’il ne naisse, … j’ai littéralement craqué pour ce joli mouton blanc tout doux, portant sur son dos sa petite couverture.
Lors de sa naissance, il a pris place dans son berceau dès la maternité. Il a commencé par lui machouiller les pattes, puis lui découdre le museau avec ses ptites dents pointues et c’est là qu’on a compris que c’était LUI, l’heureux élu ! Et qu’il fallait vite faire nos réserves de doudou avant épuisement des stocks et des ventes.
  
Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

Il en a 6 … nan nan je ne déconne pas, mais j’ai mes raisons : il était blanc comme neige à l’origine, et inutile de vous dire à quoi il ressemble au bout d’un certain temps de machouillage intensif sans compter les coutures qui sautent et qu’on a du mal a rafistoler  ! Donc on en a toute une réserve, au cas où, il est tellement précieux.  
 
Quel lien votre loulou a-t-il tissé avec son doudou ?

Il ne le lâche jamais très longtemps. Il y est très attaché depuis tout petit. Il se mouchait le nez dedans pour s’endormir alors qu’il n’avait que quelques semaines de vie. Doudou est très important pour lui, et il continue à se cacher dessous pour dormir. Si il disparaît, c’est le drame assuré. Il le couvre de bisous, lui parle et le met en scène dans ses jeux. C’est rassurant pour lui de l’avoir près de lui. Petit bonhomme est un enfant assez anxieux, et il a besoin de son doudou pour le rassurer. Et comme tous les doudous qui se respectent, il dégage une odeur corporelle très … prononcée malgré les lavages intensifs, mais c’est avec cette odeur qu’il l’aime son doudou !

Une petite histoire ou une anecdote à nous raconter ?

Lorsque Doudou passe en lessive, Petit bonhomme attend devant le lave linge et le regarde tourner durant tout le cycle ! Même si on lui confie son « jumeaux » pendant le lavage, il s’inquiète toujours de ce que devient son doudou mouton !

Pour finir, je laisse la parole à Doudou. As-tu quelque chose à rajouter ?

« Jamais je laisserai mon pote tout seul ! Il compte sur moi et je compte sur lui pour me faire découvrir toutes ses aventures, les bonnes comme les mauvaises, je serai toujours là pour rassurer mon petit bonhomme et je ne le laisserai jamais tomber ! Parole de Mouton ! Bééééééé »


Merci à toi Elo Mum pour ta participation à "Un doudou, une histoire" ! Je me répète, mais chacune de vos participations me fait vraiment plaisir et je suis heureuse que cette rubrique vous plaise. si vous souhaitez participer, faites moi signe !

Bonne semaine !


dimanche 14 avril 2013

Disney Social Club : le lancement !




Souvenez-vous, je vous ai raconté mon périple de samedi dernier à Paris. Mais il faut savoir que je me suis rendue dans la capitale pour une seule et bonne raison : le lancement de la communauté Disney Social Club. J'ai eu le plaisir, mieux l'honneur d'être conviée à cet événement exclusif. J'ai juste envie de dire : "Nan mais waouh j'y étais !" 



DES EXCLUSIVITÉS

Nous avons pu découvrir en exclusivité les futures productions de Disney. Mais chut !!! Pour l'instant c'est top confidentiel. Je ne peux encore rien vous dévoiler, mais je peux vous dire que vous allez en prendre pleins les yeux. D'ailleurs ça reste entre nous, mais j'ai même versé ma petite larme devant un des extraits. Allez encore un peu de patience ...


Ce fut aussi l'occasion de redécouvrir tout ce qui fait la magie de Disney. Ces quelques heures furent pour moi un plongeon dans l'univers qui a bercé mon enfance : Blanche Neige, La Belle au Bois Dormant, Mary Poppins, Le Roi Lion ... J'adore tout simplement !

DISNEY INFINITY

J'ai pu tester en avant-première le jeu Disney Infinity qui ne sortira que le 22 août 2013. Ce jeu vidéo rassemble nos personnages Disney et Pixar préférés et c'est l'imagination du joueur qui crée l'histoire.


Le jeu comporte deux modes. Dans le mode "Aventures", des missions, des énigmes et des combats nous sont proposés. Ceux-ci permettent de débloquer des objets, des véhicules ou des bâtiments qui pourront être utilisés dans le deuxième mode : la "Toy Box". Dans cette partie du jeu, vous créez vous-même vos univers avec les éléments gagnés auparavant.


Plus d'infos sur www.disney.fr/infinity



Mon avis : 

Pour l'avoir testé (et sachant que je ne joue pas souvent aux jeux vidéos), je le trouve sympa et pas compliqué du tout à manier pour un premier essai.

Bon je n'ai pas eu le temps de plonger dans une aventure, mais je pense que c'est exactement le genre de jeu que j'aimerais acheter quand mon fils sera un peu plus grand.

Et puis, c'est rigolo de voir des personnages d'univers très différents se rencontrer à l'écran.





Le plus : c'est un jeu de plateforme qui restera évolutif.

En effet, le jeu fonctionne avec un lecteur, des figurines et des Power Discs que l'on pose dessus pour les faire apparaître à l'écran ou changer les décors. Donc en acquérant de nouvelles figurines ou discs, vous obtenez de nouvelles fonctionnalités et faites évoluer votre jeu.



LES ATELIERS

Je peux vous dire que l'équipe de Disney et de l'agence Heaven nous ont vraiment chouchoutés ! Je les en remercie beaucoup d'ailleurs :) Ils ont assuré !

En plus du test de Disney Infinity, nous pouvions au choix s'essayer au doublage de film d'animation sur un extrait d'Aladdin, faire des photos un peu folles devant un fond vert et se retrouver incrusté dans l'image d'une future production Disney, ou avoir le plaisir de repartir avec son dessin d'un personnage Disney exécuté par un dessinateur professionnel.


Par manque de temps malheureusement, je n'ai pu avoir mon dessin, mais je suis tout de même repartie les bras chargés de cadeaux !

Ma prochaine mission, vous tenir au courant des prochaines actus Disney ! A suivre ...



jeudi 11 avril 2013

La prévention des accidents domestiques du jeune enfant


« A safe home is a happy home » - Une maison heureuse est une maison sûre


Pensez-vous que votre maison soit sûre pour vos jeunes enfants ? On oublie souvent que les accidents domestiques, ça n'arrive pas qu'aux autres. Tenez, rien que la semaine dernière, nous avions perdu une pince à cheveux de la Crevette. Et bien, elle, elle l'a retrouvée ... dans son parc ! Je l'ai découverte la pince dans la bouche, en train de la suçoter tout en faisant "hmmmm". Je lui ai tout de suite reprise. Mais que ce serait-il passé si l'élément décoratif s'était décroché ? Elle aurait pu s'étouffer avec. Mon sang n'a fait qu'un tour ! Heureusement cette fois-ci, tout s'est bien terminé, mais on n'est jamais assez prudent quand il s'agit de la sécurité de son enfant.

Et la routine du quotidien nous fait parfois oublier les premières règles de sécurité.

Avec le soutien de l’IPAD (Institut de Prévention des Accidents Domestiques), Pampers et Procter&Gamble ont réalisé un bilan sur la prévention des accidents domestiques dans le cadre de leur campagne de prévention « A safe home is a happy home ». Je vous propose d'en découvrir le résultat, accompagné de conseils délivrés par les mamans blogueuses de la communauté des P'tites Pousses (dont moi ^^) et des chiffres clés liés aux accidents à la maison en France chez les enfants de 0 à 4 ans.




Et vous, pensez-vous être assez vigilent à la maison ? Quel risque vous fait le plus peur ?


mercredi 10 avril 2013

Petites brioches au jambon [Mercredi gourmand #3]

Vous cherchez une recette facile qui va régaler tout la famille ? Vous êtes au bon endroit ! Je vous dévoile aujourd'hui une recette qui est presque un secret de famille et qui m'a été confiée par ... mon homme. Je crois que ce jour-là il essayait de m'acheter par la nourriture. Et ça a marché ! ^^ C'est trop trop trop bon, même si ce n'est pas très diététique. Et bien sûr le crapaud adore ça !



Il vous faut :
  • un sachet de 12 petits brioches rondes
  • un pot de 50 cl de crème fraîche
  • 200g d'emmental rapé
  • 6 tranches de jambon


Commencez par découper le sommet de vos brioches et gardez le chapeau de côté. 

Puis, videz la mie dans un grand saladier.

Ajoutez-y la crème fraîche, l'emmental et le jambon qui vous aurez préalablement découpé en petits carrés. 

Mélangez bien le tout, puis farcissez vos brioches avec le mélange. Refermez avec les petits chapeaux.

Placez-les ensuite au four (préchauffé) à 180°C, pendant 15 à 20 min.

Laissez légèrement refroidir, puis dégustez ! 

Pour déculpabiliser les régimeuses, accompagnez-les d'une petite salade.


Jusqu'à maintenant j'ai toujours utilisé des brioches industrielles, par facilité, mais si vous connaissez une recette de petits brioches maison, je suis preneuse pour essayer !

Si vous testez la recette, venez me dire ensuite ce que vous en pensez :) Ici c'est devenu un classique, au même titre que les croque-monsieur.


lundi 8 avril 2013

Un doudou, une histoire #22 - Le doudou d'Alice

Bonjour ! C'est lundi, on se motive pour une nouvelle semaine. Pas de déprime, je ne veux que de la bonne humeur :) Sinon pas de doudou ! Il n'y a pas de "mais" ! Allez hop un sourire :) Aaah voilà c'est mieux. Alors je vous présente la petite Alice et son Doudou, dont l'histoire m'a été transmise par sa maman Lucie. Ne perdez pas une minute et allez découvrir cette jolie poupée :




On commence par les présentations. Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?

Doudou s'appelle "Doudou" pour le moment ! Pas très original mais peut-être qu'il aura un autre nom quand bébé parlera... Papa l'appelle "Mister Doudou". Il appartient à Alice, bientôt 11 mois.

Quelle est son origine (un achat de papa ou maman ...) ?

C'est une des ses mamies (Mamia) qui en a acheté un exemplaire. Il a ensuite été brodé à la main par une de ses amies.


Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

Il y en a 2. Après avoir eu le premier, Mamia en a racheté un (en cas de perte ou d'oubli) mais la broderie est différente. Le deuxième exemplaire est donc dans le sac "pour chez nounou".



Quel lien votre loulou a-t-il tissé avec son doudou ?


Le doudou d'Alice lui a été mis dans son berceau à la maternité. Elle a donc été habituée à dormir avec. En grandissant, elle s'y est attachée et sourit dès qu'elle le voit. Quand on le lui donne, elle le "bouffe" (j'utilise ce mot car c'est vraiment ça, elle le bouffe !). Quand elle est fatiguée, elle met Doudou près de son oreille (c'est trop mignon). Au moment de dormir, elle tient Doudou et le caresse entre ses doigts.

Une petite histoire ou une anecdote à nous raconter ?

Un jour, alors qu'Alice était avec maman dans la cuisine et que la machine à laver tournait, je l'entends chouiner...sans raison particulière apparente. Oui mais voilà... dans la machine, il y avait Doudou, et elle l'avait vu tourner !



Pour finir, je laisse la parole à Doudou. As-tu quelque chose à rajouter ?

J'ai envie de dire que j'ai de la chance d'être lavé régulièrement (parce que j'ai des copains Doudou ils m'ont dit qu'ils ne se lavaient jamais !).


Merci beaucoup Lucie pour ta participation ! Ta puce est adorable ... Je suis heureuse de voir que vous êtes toujours nombreux à répondre présent pour cette petite rubrique. "Un doudou, une histoire" a fait son petit bonhomme de chemin mine de rien :) Si vous souhaitez participer, faites moi signe !

Bonne semaine !!!


dimanche 7 avril 2013

Mes ptits bonheurs parisiens

Si vous me suivez sur facebook, vous savez peut-être qu'hier j'étais conviée au lancement de la communauté Disney Social Club. Ce fut pour moi l'occasion de jouer les touristes à Paris.

Un dernier au revoir à la gare de Reims, et me voilà dans le TGV direction la gare de l'Est !


Arrivée à Paris, ma première mission est d'acheter un ticket de métro. Facile me direz-vous ? Pas tant que ça en fait. Il y a du monde aux bornes. Je me place dans une file d'attente et ... j'attends ! lol Quand j'atteins enfin l'écran, pas de chance, le paiement par carte ne marche pas. Je suis obligée de me remettre dans une autre file d'attente. C'est reparti pour un tour. En plus ça n'avance pas vite du tout. Je me rends compte que sur cette borne, on peut aussi acheter des billets de train. C'est plus long apparemment. Et puis là je vois qu'il n'y a plus de queue aux bornes classiques. Pfff ... J'ai attendu pour rien. Bon finalement je réussis à l'avoir ce satané ticket ! Oui je sais je ne suis pas douée, mais je ne viens pas souvent à Paris ;)

Maintenant que les portes du Métro parisien s'ouvrent à moi, vive la liberté, vive Paris !!!

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Metro_de_Paris_-_Ligne_4_-_Cite_02.jpg

Bon j'ai environ une heure pour me balader, je choisis d'aller voir Notre-Dame de Paris. Figurez-vous que je n'y étais jamais allée ! Il était temps de me rattraper. A la demande mon homme, j'ai cherché Quasimodo (oui il avait mangé du clown hier), mais je n'ai vu que des gargouilles.


Comme je le redoutais, il y a foule pour entrer. Je préfères ne pas tenter la visite de peur de me mettre en retard. Je me contente donc des extérieurs. Je choisis de longer la cathédrale par le square Jean XXIII. C'est très joli, il ne manque que le soleil ! Et un peu de chaleur ... Brrrr ...



J'abandonne ensuite la belle et majestueuse Dame pour longer la Seine, toujours sur l’Île de la Cité



J'aurais aimé pouvoir partagé ce moment avec mon homme. Ne dit-on pas que Paris est la ville des amoureux ? Quoi de plus romantique qu'une balade en bord de Seine ... Je me suis promis de revenir avec lui, sans les enfants, pour en profiter juste tous les deux.

Ensuite j'ai retrouvé le métro parisien, direction la Place de la Bastille pour l’événement Disney. Je vous en reparle dans un prochain article, mais je peux déjà vous dire que j'y ai passé un super moment et que je suis repartie les bras chargés de cadeaux. La preuve :


Ensuite, il me restait encore un peu de temps avant mon train du soir. De la place de la Bastille, j'ai risqué une promenade le long du canal St Martin. Erreur !!! A 19h, il faisait un froid de canard ! Du coup, j'ai rapidement rebroussé chemin pour rejoindre la gare de l'Est et me mettre au chaud dans un café. Meilleure idée !


Un chocolat chaud et un cookie aux trois chocolats, ça réchauffe ! Et ça aide à patienter. Quand j'ai enfin posé mes fesses dans le TGV, je n'étais pas mécontente de rentrer. J'étais vannée ! Ce fut une journée fatigante, mais bien remplie. J'ai retrouvé avec plaisir les bras de mon chéri et j'ai dormi d'un sommeil de plomb.

Le bonus de cette journée, j'ai retrouvé des copines et j'en ai rencontré de nouvelles ! Je pense Maud de Les Petits Diables, Etincelle et sa fée des Etincelles, Flying Mama, Maman Bavarde, et bien d'autres encore ... Je n'attends plus qu'une chose : recommencer !



D'autres ptits bonheurs chez Maman Bavarde


jeudi 4 avril 2013

Sentir son coeur battre ...

La semaine dernière, un matin en réveillant mon fils, j'ai posé nonchalamment ma main sur sa poitrine. Et, aussi incroyable que cela puisse paraître, j'ai été surprise de sentir son coeur battre sous ma paume. En quatre ans et demi, je n'avais jamais pris le temps de m'arrêter et de l'écouter.

Un instant magique...

En une seconde, j'ai pris conscience de sa fragilité, mais aussi de la vie qui l'animait. C'est toute la complexité de son être qui m'a frappé en plein visage. Un moment court mais si intense !




Parfois on oublie la rareté et la fragilité que nous avons tous en chacun de nous, et parfois en un instant la vie dans toute sa vulnérabilité se rappelle à nous spontanément.

J'ai alors pensé à cet enfant dont le coeur bat aujourd'hui entre mes mains, s'arrêtera t-il un jour de vivre ? Je me suis rappelé que je pouvais le perdre et à quel point je l'aimais. C'est dur à imaginer, mais dans un sens on a besoin de le savoir pour mieux apprécier le cadeau que nous a fait la vie.

Profitons simplement de chaque instant, ils sont si précieux ...


mardi 2 avril 2013

Quand maman joue les cloches [de Pâques]


Le crapaud l'a attendu patiemment pendant une semaine. 
La crevette n'a pas vraiment tout compris. 

Mais la Cloche est bien passée dimanche matin dans notre jardin. 

Avec grâce, elle a délicatement déposé de jolis oeufs en chocolat dans les parterres de fleurs, pour la plus grande joie de mes chocovores préférés.


Les fleurs sont encore rares dans notre jardin à cette époque,
mais de petite pensées ont résisté à l'hiver et refleurissent doucement. 

Et c'est parti pour la chasse aux oeufs :





Le crapaud et la crevette ont passé un bon moment.
Et nous aussi !

Le rôle de la Cloche ne m'étant pas réservé exclusivement,
les grands-parents, les tontons et les tatas ont aussi participé.
La récolte 2013 est donc comme chaque année impressionnante et démesurée :


Pour info, il nous en restait encore de l'année dernière ...

Vous aussi vous avez une montagne de chocolats à la maison ?
C'est quoi vos trucs pour écouler le stock avant Noël ?


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...