dimanche 30 juin 2013

Ptits bonheurs en mots et en images

C'est une semaine comme les autres qui s'achève aujourd'hui. Zoom sur mes ptits bonheurs en mots et en images : 

 
Le bonheur est dans le ciel.
Les nuages et les précipitations amènent la grisaille, 
mais nous offrent aussi parfois de magnifiques spectacles.

 

Le bonheur c'est parfois juste une petite attention.
Les enfants sont au lit, 
petit apéritif surprise pour mon homme après une journée de travail.


C'est toujours un bonheur de recevoir des cadeaux.
Chloé magique sera bientôt sur le blog !


Le bonheur d'être avec eux
Une Crevette cherche à me voler ma place !
Future blogueuse peut-être ?


Le #igdéfi de la semaine !
La veilleuse lapin du Crapaud.


Le bonheur d'être gourmande.
Mais chut ! Ça reste entre nous ;)


Des chiottes en soldes ! Impossible de résister !


Le bonheur de les voir grandir 
Le Crapaud et sa médaille,
après une journée sportive à l'école !


Les voir s'épanouir ensemble,
c'est mon plus grand bonheur de la semaine 



Les ptits bonheurs sont chez Maman Bavarde, et la semaine en mots et en images est chez Madame Parle.


jeudi 27 juin 2013

Où sont mes priorités ?

Voilà une question que je me suis souvent posée depuis que j'ai des enfants. Où sont mes priorités ? Ce qui est sûr, c'est qu'elles ont changées depuis que je suis devenue maman.

Quand on vit en couple, on se soucie beaucoup de soi, même si on se soucie également de sa moitié. Les choses sont simples ou pas, mais nos décisions n'impliquent génralement que nous. 

Quand on devient maman, notre petite personne passe alors au second plan. Le ou les êtres les plus importants deviennent nos enfants. Et nos enfants deviennent alors notre priorité. Attention, je ne dis pas qu'il faut s'oublier soi-même, bien au contraire ! Etre maman, ce n'est pas faire abstraction de sa féminité et de son couple. Cependant, quand vient le moment de prendre des décisions importantes dans son choix de vie, on y réfléchit à deux fois. Quelles seraient les conséquences pour les enfants ?


Dernièrement, j'ai passé un entretien pour un poste intéressant dans un autre musée. J'avais peu d'éléments  quand j'ai rencontré le jury de recrutement. C'est sur place que j'ai appris que le poste nécessitait de travailler quelques week-ends dans l'année (ce qui ne me dérange pas, puisque je le fais déjà), mais surtout qu'il imposait d'être mobilisé en soirée (au moins une fois par semaine) pour des nocturnes. Il faut savoir que l'Homme travaille déjà en horaires décalés. La question qui s'est donc tout de suite posée à mes yeux est la suivante : allais-je imposer un rythme encore plus compliqué qu'il ne l'est déjà, à mes enfants ?

Où sont mes priorités ? 

La réponse m'a très vite sautée aux yeux. Je ne veux pas d'un rythme ou je ne pourrais pas profiter de mes enfants. Celui que j'ai actuellement est déjà compliqué (voir ici). Si je dois changer de travail, ce sera pour retrouver un rythme stable avec des horaires réguliers et "normaux". Mon choix est fait ! Et croyez-moi, dans ma branche ce n'est pas chose simple que de trouver un job avec des horaires de bureau en semaine. Mais j'y crois ! D'ailleurs c'est en partie pour cela que je suis passée en congé parental à temps partiel depuis le mois d'avril. J'apprécie de passer mes mercredis avec mes deux petits monstres, et de pouvoir souffler un peu au milieu de ce rythme de dingue !

Et vous, où sont vos priorités ?


mercredi 26 juin 2013

Recette de petits sablés [C'est mercredi !]

C'est mercredi ! Et pour passer un moment gourmand avec vos loulous, je vous propose une recette de petits sablés, à préparer et à déguster en famille. 


Pour vos petits sablés maison, il vous faut :
  • 260g de farine
  • 120g de sucre
  • 75g de beurre
  • 1 œuf et un jaune d’œuf
  • une pincée de sel

Commencez par faire ramollir votre beurre au micro-onde. Puis ajoutez-y l’œuf et ensuite le sucre.

Incorporez la farine petit à petit, ainsi que la pincée de sel, jusqu'à obtenir une boule de pâte lisse qui ne colle pas.

Étalez la pâte avec un rouleau pour qu'elle ait une épaisseur de 5 mm.

Préchauffez le four à 180°C.

Ensuite, c'est l'étape préférée du Crapaud : découpez vos biscuits à l'emporte-pièce et placez-les sur plaque recouverte de papier à cuisson. Les enfants adorent créer des formes ! 


A l'aide d'un pinceau, badigeonnez les biscuits avec le jaune d’œuf.

Laissez cuire environ 8 min (à surveiller suivant la puissance de votre four).



Et voilà le résultat ! 
Petits sablés validés et approuvés par le Crapaud et toute la famille !
A vous de jouer :)



C'est aussi ma participation aux Mercredis Gourmands d'Anne-Laure T !

Et j'ai trouvé la recette chez Maman@home par ici : Mes petits sablés moelleux 


lundi 24 juin 2013

Un doudou, une histoire : Spécial Crevette ! ❤

Quand j'ai lancé la rubrique l'année dernière, je ne pensais pas que vous seriez aussi nombreux à y participer, ni que l'aventure durerait aussi longtemps. Et je voulais vous remercier d'avoir répondu présents et d'avoir partagé avec nous vos histoires de doudous toujours si sympathiques, émouvantes ou drôles ! 
MERCI !!! 

Aujourd'hui, "Un doudou, une histoire" va faire une petite pause. Mais avant cela, souvenez-vous, la rubrique ayant été lancée par l'histoire des doudous du Crapaud, il me paraît logique de fermer cette belle parenthèse par l'histoire des doudous de .............................. la Crevette ! C'est donc avec un grand plaisir que je vous présente les Nin-nins de la Crevette.
Bonne lecture !



On commence par les présentations. Ce doudou a-t-il un petit nom, et à qui appartient-il ?

En fait, il n'y a pas un, mais deux doudous officiels ! (La Crevette aime copier sur son frère, on dirait ...) Les deux élus se nomment Nin-nin. C'est comme cela que l'on appelle les doudous dans notre coin. Il y a la vache nin-nin et la souris verte nin-nin. Ce sont les deux doudous adorés de celle que je ne présente plus : la Crevette ! 

Quelle est leur origine (un achat, un cadeau ...) ?

Souris Verte faisait partie d'un coffret de parfum pour bébé, offert par une amie au Crapaud à sa naissance. Ce dernier ne s'y était jamais intéressée et Souris Verte était restée sagement dans un bac avec les autres peluches du Crapaud.

Petite Vache avait aussi été offerte au Crapaud à sa naissance par des amis, mais elle non plus n'avait pas intéressé notre loulou.

Combien y en a-t-il d'exemplaires ?

Petite Vache est unique, par contre nous avons deux exemplaires de Souris Verte. Le Crapaud l'avait eu en double en cadeau. Du coup, nous alternons les deux souris pour qu'elles s'usent de la même façon. Pour l'instant ça marche.
La Crevette ne fait pas de différence entre les deux.

Quel lien la Crevette a-t-elle tissé avec son doudou ?

Nin-nin est le premier mot qu'elle a su dire, en même temps que papa et maman. C'est dire l'importance qu'ils ont pour elle ! Elle adore les balader avec elle, mais elle est aussi capable de s'en passer quelques heures. Souvent, quand elle joue, elle les lance dans un coin et les oublie complètement. Et puis tout à coup, elle retombe dessus et les récupère amoureusement. Dès qu'elle les attrape, elle les renifle profondément, sûrement pour s'assurer à l'odeur que ce sont bien ses doudous. 

Le soir, au coucher, elle en prend un dans chaque main. Si il en manque un, elle le cherche. Et si elle en perd un (ou les deux) avant de s'être endormie, elle pleure pour que l'on vienne les lui rendre !


Une petite histoire ou une anecdote à nous raconter ?

Mais pourquoi la Crevette a t-elle hérité des doudous de son frère ? Sûrement parce qu'elle est née prématurée et que nous n'avions pas encore acheté de doudous à ce moment là.
La Crevette a été placée en couveuse dès sa naissance et le premier jour on nous a proposé de placer un doudou avec elle, qui porterait notre odeur pour la rassurer. Seulement nous n'en avions pas encore ! J'ai donc missionné l'Homme pour en trouver un à la maison. Et il a ramené la Souris Verte ! Cette dernère a veillé sur notre puce pendant ses 9 jours en service de néonatalité et a continué ensuite sa mission dans le berceau et à la
                   maison.

Pour finir, je laisse la parole aux Nin-nins. Avez-vous quelque chose à rajouter ?

Petite vache : Après 4 longues années d'attente au fond d'un bac à jouets, puis dans un carton où nous avons bien failli moisir éternellement, nous avons enfin tout l'amour dont nous rêvions ! La Crevette est une super maîtresse !

Souris Verte : Je suis bien d'accord avec ma copine petite Vache. Ne pas voir la lumière du jour pendant quatre ans, c'était l'enfer ! Le Crapaud n'est qu'un ingrat ... Alors même si on fait souvent des cascades et des chutes spectaculaires, même si je suis passée une ou deux fois sous les roues de la poussette, et même si elle nous a déjà vomi dessus plusieurs fois, on l'adore notre Crevette ! Elle a su nous aimer à notre juste valeur et on le lui rend bien. 


Merci les Nin-nins !!! Aujourd'hui une page se tourne et la rubrique fait une petite pause, mais si vous avez des histoires de doudous que vous souhaitez partager, contactez moi ! Je les publierai avec plaisir.

Ce n'est qu'un au revoir ...


vendredi 21 juin 2013

La Reine des Neiges, pour un Noël magique avec Disney

J'ai le souvenir que pendant mon enfance, avec mes parents et mon petit frère, nous allions traditionnellement au cinéma chaque année découvrir le dernier film Disney pour Noël. A chaque fois c'était un émerveillement ! Je crois que c'est pour cette raison que j'aime autant cet univers. J'ai grandi avec les princesses et les héros de Disney. Et depuis cette époque, je n'ai jamais cessé de rêver. J'adore toujours autant aller à Disneyland Paris et retrouver la petite fille que j'étais (et que je suis encore !). 

Cette année, la magie de Disney va encore une fois faire briller les yeux des petits et des grands (et les miens !). Le nom de ce nouveau long métrage, La Reine des Neiges ! J'ai eu le plaisir d'en découvrir quelques images, en avant-première grâce au Disney Social Club

Il s'agit d'un film d'animation dans la plus pure tradition Disney. Les petites fans de Raiponce vont adorer l'héroïne du film, Anna, une jeune fille pleine de caractère et qui n'a pas froid aux yeux. C'est une comédie pleine d'aventure et d'émotion comme je les aime. L'univers hivernal et les paysages de glace imaginés par les créateurs sont magnifiques. 


Pour en savoir un peu plus, voici le synopsis :

"Au coeur de l'histoire se trouve Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu'optimiste, qui se lance dans un incroyable voyage à la recherche de sa soeur, Elsa, la Reine des Neiges, accompagnée de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son renne, Sven. Ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas pour sauver le royaume de son éternel hiver."


J'attends avec impatience la sortie sur grand écran de La Reine des Neiges. Et je compte bien aller le découvrir  au moment de Noël avec le Crapaud, qui va lui aussi rêver j'en suis sûre à de grandes aventures au pays des neiges. 

Et en exclusivité pour vous, voici la toute première bande-annonce de La Reine des Neiges !



mardi 18 juin 2013

Le karting : un truc de fille ?

Samedi dernier, j'ai participé à l'EVJF (enterrement de vie de jeune fille) d'une copine. L'activité principale de notre après-midi : le karting ! Non ce n'est pas réservé qu'aux mecs. Pourquoi ce ne serait pas aussi un truc de fille ?

Vous le savez peut-être, je suis loin d'être une aventurière. J'ai d'ailleurs eu une mauvaise expérience avec l'accrobranche l'année dernière. Du coup, quand on me propose une activité un peu sportive, je suis toujours un peu sceptique : "Euh ... moi sur un karting ? Mais ça va vite ces machins là non ?" Et en même temps, j'étais plutôt emballée. Je sais conduire une voiture, alors pourquoi pas une mini-voiture. Ça ne doit pas être si compliqué. Et puis on ne sera qu'entre filles, c'est moins violent pour un premier essai. Alors j'ai confirmé ma participation, tout en priant pour ne pas finir en miettes à cause d'un kart !

Je suis donc arrivée devant la piste, mi-flippée, mi-confiante. J'ai pris mon courage à deux mains. J'ai enfilé mon casque et je me suis lancée au signal. Pendant les premiers tours, j'y suis allée tranquillement. J'avais besoin d'apprivoiser la machine ! Les autres me doublaient : pas grave. Il fallait d'abord que je me rassure avant d'appuyer sur l'accélérateur.

Au deuxième passage, j'ai eu un kart plus performant. Et c'est là que j'ai commencé à prendre goût à la vitesse : foncer, prendre des risques (minimes en kart), batailler pour doubler, déraper dans les virages, repartir pied au plancher ... des sensations qui font monter l'adrénaline !

Au final, aucune sortie de route à déplorer ! J'ai fini avant-dernière à la course. Pas si mal pour une première expérience ! Je suis plutôt fière de moi. On a passé un super après-midi entre filles. Et ce n'est pas parce que nous ne sommes pas des mecs que nous ne pouvons pas apprécier la vitesse ! Le karting, c'est aussi un truc de fille. D'ailleurs on y retourne quand ? ^^


Et vous, vous avez déjà fait du karting ? Vous trouvez que c'est un truc de mec ?


samedi 15 juin 2013

C'est qui les Blogueuses Mode de Chiottes ???

Si vous faites partie de la blogosphère, vous avez sûrement entendu parler des Blogueuses Mode de Chiottes ! Si, vous savez, ces filles un peu fofolles qui font font des photos complètement délirantes, où ça ? Dans les toilettes bien sûr ! Poses improbables, looks de folie, c'est ça la vague Blogueuse Mode de Chiottes :)

Mais alors, c'est qui les Blogueuses Mode de Chiottes ??? Bah c'est nous, vous, moi, toi ! Il y a une BMDC dans chacune de nous. Bon j'avoue, chez moi elle est bien présente depuis le début. Tout a commencé sur Instagram avec Amélie Epicétout, Emma Foxymama et Harmony Maman Bobo,  qui ont très vite été rejointes par Isa, Marjolaine, Cynthia, Marianne, Aurélie, Patricia, Sophie, Lulu, Valérie et moi-même. Aujourd'hui nous sommes treize mamans blogueuses et nous avons même une page facebook. Pour participer ou nous suivre, le hashtag sur Instagram c'est #blogueusemodedechiottes !


Tous les vendredis, il y aura un défi. Celui d'hier : le défi Moustache. On a bien rigolé avec vos participations et les nôtres. Pour toutes les découvrir, allez jeter un oeil sur notre page facebook

Allez toi aussi, file dans tes chiottes et montre nous ton plus beau sourire (ou délire PQ) !



jeudi 13 juin 2013

Accessoires pour cheveux de petites princesses [Luciole et Petit Pois]

En cherchant des idées pour coiffer la Crevette et sur les conseils de Maman Trouvetou, j'ai découvert une petite boutique d'accessoires, Luciole et Petit Pois, qui propose tout ce dont une petite princesse a besoin pour avoir la plus jolie des coiffures. J'ai complètement craqué sur les modèles et les tissus présentés ! 


Comme je vous l'avais expliqué dans un précédent article, ce n'est pas toujours évident d'attacher les cheveux de la Crevette. Ici nous sommes surtout des adeptes des pinces clic-clac, qui tiennent bien dans les cheveux et qui sont faciles à poser.

Grâce à la gentillesse de l'équipe de Luciole et Petit Pois, j'ai pu tester quelques jolies pinces dans la chevelure de ma puce. Le résultat est juste magnifique ! Les modèles sont adorables. Les barrettes tiennent bien sur ses cheveux fins. La Crevette a joué les baby-models pour l'occasion :

Dans le style gourmandises et sucreries, 


2,80€


Pour les baby girl romantiques,


3,00€


Pour les petites filles modèles,


4,50€ (le lot de 2)

Dans la boutique de Karen et Kristen, les deux créateurs de Luciole et Petits Pois, vous trouverez aussi des accessoires de mode comme des pochettes, des trousses ou des sacs.
Pour les plus petits, il y a la gamme bébés avec des barrettes, des bavoirs ou des attaches tétines par exemple.
Pour les inspirées, on trouve un espace mercerie où sont proposés des éléments pour accessoiriser vous-même les cheveux de vos princesses.

L'ensemble des créations proposées chez Luciole et Petit Pois sont bien sûr faites main.

Personnellement, j'ai un gros coup de coeur pour les serre-têtes papillons. J'ai hâte que ma Crevette grandisse pour pouvoir en porter :


Je suis sûre que vous non plus vous ne résisterez pas à cet univers ludique et coloré. C'est adorable non ? Et pour en savoir plus sur Luciole et Petit Pois, voici les liens :

www.lucioleetpetitpois.com
www.facebook.com/lucioleetpetitpois


mercredi 12 juin 2013

Le geocaching : la nouvelle chasse aux trésors [C'est mercredi !]

Le beau temps est là, et la dernière chose dont vous avez envie c'est de rester enfermés avec vos petits monstres. Pourtant vous ne savez pas où aller vous balader ? Quel but donner à votre balade ? Voici une petite idée qui pourrait bien vous plaire : le geocaching !

Derrière ce mot un peu bizarre se cache une activité de chasse aux trésors moderne. Depuis deux ans, nous pratiquons le geocaching en famille. Le Crapaud est devenu un vrai petit géocacheur en herbe. Le principe : partir à la recherche d'une cache avec un GPS.

On l'a trouvée !

LES CACHES
Elles sont à découvrir un peu partout dans le monde (il y en a forcément une près de chez vous !). Ce sont bien souvent de petites boîtes où sont déposés des objets sans valeur (porte-clé, figurine Kinder, ...) que l'on échange lors de son passage. Il existe aussi des objets voyageurs à redéposer dans la cache suivante.

LES LIEUX
Les caches ont été placées par des géocacheurs dans des lieux intéressants, parfois insolites ou inattendus mais qui méritent souvent le détour. En ville ou la campagne, c'est à chaque fois pour nous l'occasion de découvrir un site ou tout simplement de faire une jolie balade.


LES ENIGMES
Pour accéder à l'énigme qui vous conduira au trésor, il suffit de vous inscrire gratuitement sur le site www.geocaching.com et de vous créer un pseudo. C'est grâce à ce site que vous pourrez ensuite enregistrer vos découvertes, car il s'agit d'un grand réseau ! Une fois inscrit, vous obtenez soit les coordonnées de la cache (pour les plus faciles), soit une énigme à déchiffrer avec parfois plusieurs étapes (pour les plus compliquées). A vous de choisir un cache qui correspond à votre niveau !

LE GPS
Pour devenir géocacheur, vous n'avez besoin que d'un GPS. Les appareils de randonnée sont plus précis, mais ici nous pratiquons avec un GPS voiture qui fonctionne en mode piéton (précis à quelques mètres). Cela nous suffit, puisque nous nous contentons de caches simples. Une fois que vous arrivez aux coordonnées, à vous de faire travailler vos méninges pour découvrir la boîte !



C'est une activité conviviale à pratiquer seul, en famille ou entre amis, et qui vous permet de découvrir des lieux parfois peu connus, ou de redécouvrir différemment ceux que vous connaissez déjà ! 

Ça vous tente ? Vous êtes déjà des géocacheurs chevronnés ?

Petite info de dernière minute : Il existe aussi un site français pour le geocaching : http://france-geocaching.fr

> C'est mercredi à la médiathèque !        > C'est mercredi : le plastique dingue !


lundi 10 juin 2013

Cette capacité incroyable qu'a l'Homme de dormir n'importe quand !



C'est incroyable cette capacité qu'a mon homme de dormir n'importe quand et dès qu'il a un peu de temps ! C'est presque un super-pouvoir et j'avoue que je suis jalouse.

Tenez, moi si je me réveille un dimanche matin par exemple vers 7h, et bien je commence à tourner dans mon lit et je finis par me lever au bout d'1/2 heure, car impossible de retrouver le sommeil !

Alors que lui, si personne ne vient troubler son sommeil, il dormira encore et encore jusqu'au moins 10 ou 11 heures. Si  la Crevette commence à râler dans son lit, il arrive même à en faire abstraction. Et avec la chance qu'il a, elle finira par se rendormir. 

Parfois dans l'après-midi je le vois s'allonger dans le canapé, alors que je suis en train de lui parler. Soudain il ne me répond plus. En fait il s'est endormi ! Ça fait plaisir : ce que je dis l'intéresse toujours au plus haut point apparemment ... Du cou parfois pour me venger je mets la Crevette juste à côté de sa tête, dans le parc qui est accolé au canapé. Elle va l'embêter, elle parle fort ou râle. Lui, il ronfle sans problème à côté ! 

Mais comment fait-il ???

Il faut dire qu'il a un travail plutôt fatigant. Il a des horaires de trois huit. C'est à dire qu'il travaille souvent de nuit, ou de matin (à 5 heures). Alors effectivement, il est souvent complètement décalé dans son sommeil et a donc besoin de récupérer.

Pourtant, ça n'explique pas tout. Quand il est en vacances plusieurs semaines, rien de change ! Sa capacité à dormir n'importe quand est toujours aussi présente. 

J'ai d'ailleurs remarqué qu'en dehors de son lit, il a une grosse préférence pour les canapés : le nôtre, celui de sa mère, celui de son père ou un fauteuil chez mes parents. Car il n'y a pas que chez nous qu'il dort, il y a aussi chez les autres ! Moi si je ne suis pas dans mon lit chez moi, je ne dors pas. Encore moins devant des personnes extérieures !

Bref, j'aimerais pouvoir m'allonger de temps en temps et faire spontanément une sieste comme lui, mais ça ne fait pas partie de mes aptitudes. Je ne peux que regarder l'Homme avec envie et me dire qu'il me faudra attendre la nuit pour en faire autant.


dimanche 9 juin 2013

Mes ptits bonheurs au soleil

Enfin l'été est arrivé, et avec lui le soleil et ses ptits bonheurs ! 



Mercredi nous avons improvisé une balade jusque la petite rivière qui traverse notre village,
l'occasion pour le Crapaud je jeter des branches dans l'eau,
et pour la Crevette de découvrir des feuilles.





Dans mon jardin, les arbustes se parent de mille couleurs. J'adore !






Mercredi, nous avons fait une escapade en famille à Ste Ménéhould, sur la butte du château.




Jeudi, une balade à Châlons-en-Champagne m'a permis de découvrir le musée Jules Garinet.



Vendredi et samedi, le Crapaud a profité du beau temps.



Et nous avons ressorti la piscine !



C'était ma participation aux ptits bonheurs de Maman Bavarde !



vendredi 7 juin 2013

Vis ma vie au musée [en GIF] : la visite guidée

Vis ma vie au musée est de retour pour une visite guidée ! C'est parti :


Quand après plus de 2h coincés dans le bus, les élèves débarquent au musée :



Quand je les vois arriver :



Quand, après leur avoir proposé 3 fois d'aller aux toilettes, je commence la visite et que soudain Kévin se souvient qu'il a une envie pressante :



Quand le petit groupe du fond discute au lieu d'écouter la visite :



Quand, malgré mes appels au silence, le petit groupe du fond continue de discuter :



Quand le prof se met à discuter avec eux : 



Quand j'essaie par tous les moyens de les intéresser à la visite :




Après la visite, quand je suis lessivée :



Et quand les élèves sont enfin partis :




Pour retrouver la première édition de Vis ma vie au musée [en GIF], c'est par ici !

Bon weekend !!!


LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...