mercredi 23 octobre 2013

Etre mère et rester femme : mon challenge !

Impossible ? Difficile ? Oui et non. Quand on devient mère, pour moi la question n'est pas de rester femme, mais de ne pas oublier que l'on est aussi une femme. 

A la naissance de mon premier enfant, je me suis tout de suite sentie aspirée dans une spirale infernale. Biberons, couches, dodo, bain, câlins, biberons, dodo, ... C'est mon bébé qui me dictait ma journée, et c'est normal ! Un tout petit demande beaucoup d'attention. Le rythme est très rapide. Les temps de pause entre chaque moment de la journée est vraiment court. C'est comme ça avec un nouveau-né. Le temps file et ne se rattrape pas.

Le problème c'est que cette routine peut s'installer à notre insu. On oublie vite que d'autres choses existent en dehors de ce cocon familial très prenant. Je me souviens que je ne pensais plus du tout à moi les premières semaines. Je vivais pour mon enfant, un point c'est tout.


Pourtant si elle est entourée, il est possible pour une mère de passer le relais : au papa, aux grands-parents, à une amie ... Si je vous assure que c'est possible ! J'ai réussi à le faire. La première séparation est un peu dure, on prend des nouvelles régulièrement de son enfant. On revient un peu anxieux de cette escapade en espérant que tout se soit bien passé. Et d'ailleurs, c'est le cas la plupart du temps. Tout va bien ! On est alors rassurée et prête à recommencer (je parle de ma propre expérience). 

C'est simple (ou presque). Il faut couper ce rythme infernal pour laisser le temps à la femme qui est en nous de respirer et de se rappeler qu'elle existe, tout simplement.

Il ne reste plus ensuite qu'à avancer et à se construire, car personnellement je pense qu'il ne faut pas regarder en arrière et regretter ce que l'on vivait avant. Non il faut se construire une nouvelle image de soi, différente bien sûr, mais pourquoi ne serait-elle pas belle également ?

Je suis une mère et je suis une femme. Les deux sont liés et je ne cherche pas forcément à les dissocier. Je ne cherche pas non plus à privilégier un rôle plutôt qu'un autre, mais plutôt à les faire cohabiter. Et si j'y arrive rien qu'un peu, ce sera déjà beaucoup !

C'était ma participation au rendez-vous "Etre mère" pour Babidji

8 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord !

    Depuis la naissance de Romane, je me suis gardée de doux moments féminins. Le soir je me douche/gomme/massage/dépoile quand Papa est là Le matin j'ai revu mon maquillage pour qu'il soit simple et rapide et ne me prenne pas plus de min
    Je ne conçois pas oublier tout ça, comme me forcer à sortir un peu rien que pour prendre l'air

    Et puis les enfants aiment avoir de jolies Mamans qui sentent bon :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime me pomponner et j'adore quand mon Crapaud me dit que je suis belle ! :)

      Supprimer
  2. Quand je vais faire les boutiques avec ma Pouillette, j'ai l'impression d'y arriver!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il suffit de pas grand chose pour se sentir femme, même avec les enfants !

      Supprimer
  3. j'ai aussi fait abnégation de moi après n'°1 ls premiers mois ... en revanche pour n°2 où la magie de la découverte de tout est un peu moins grande j'avais vite envie d'être comme avant ... résultat j'ai recommencé à fumer en plus de me pomponner ... c'est mal très mal ;) merci pour ta participation avec laquelle je suis bien d'accord :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Idem pour la 2ème, c'était différent. J'ai vite repris soin de moi, et je me suis moins oubliée. Sûrement parce que ça chamboule moins un 2ème. Je te comprends, même si je ne fume pas. Chacun ses petits défauts ;)

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Non je confirme ! Mais on fait ce qu'on peut :)

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...