lundi 13 octobre 2014

La Crevette et les terreurs nocturnes

La rentrée scolaire a chamboulé le rythme de la Crevette. Depuis quelques semaines, elle se réveille en début de nuit en pleurant et elle est inconsolable. La semaine dernière, on a mis ça sur le compte d'une otite, mais aujourd'hui elle va mieux et les réveils continuent.


Quand on met la Crevette au lit le soir, elle se relève et ne veut pas toujours dormir tout de suite, comme beaucoup d'enfants. Si elle est vraiment fatiguée, elle réussit parfois à s'endormir plus vite. Le problème arrive quelques heures plus tard.

Vers 23h - minuit, elle se réveille en pleurant. On se lève pour aller la consoler, pensant qu'elle a fait un cauchemar ou qu'elle a peut-être peur, mais elle se révèle inconsolable. Pire, si on essaie de la prendre dans nos bras, ou même simplement de la toucher, elle hurle encore plus et se débat. Elle jette ses doudous par terre si on les lui donne. On essaie de lui parler doucement, de lui demander ce qui ne va pas, mais dans ces moments-là, elle ne répond pas à nos questions et nous rejette.

C'est difficile pour nous, car nous ne savons pas comment réagir face à ça. Rien ne la console. A un moment donné, sans que l'on sache pourquoi, elle finit par se calmer et se rendormir. 

Nous parents, nous nous sentons impuissants. 

Après avoir lu quelques articles sur les terreurs nocturnes et les cauchemars, je pense qu'il s'agit plutôt du premier cas. La rentrée scolaire perturbe la Crevette et ses émotions ressortent le soir pendant son sommeil. J'ai lu que dans l'idéal, il ne faut pas tenter de réveiller l'enfant, mais le laisser se calmer seul et se rendormir. Facile à dire ! On a de la chance que son frère ne se réveille pas à chaque fois. De notre côté nous commençons à être vraiment fatigués, physiquement et psychologiquement. J'ai peur qu'elle manque de sommeil à long terme. 

J'espère que les vacances qui approchent vont un peu calmer tout cela. Si ses terreurs nocturnes durent, je songe à lui donner un traitement homéopathique. Mais j'espère vraiment qu'elle va retrouver des nuits paisibles bientôt ...

Est-ce que vous avez connu ça avec vos enfants ? Comment avez-vous réagi ? Est-ce que les réveils ont fini par diminuer avec le temps ? 



6 commentaires:

  1. Mon fils a bientôt 4 ans et fait parfois la même chose, c'est par période. Le pédiatre m'a dit qu'il s'agissait d'éveils confusionnels (moins violents que des terreurs nocturnes). L'enfant pleure et refuse qu'on le console, mais il dort et il ne faut pas chercher à le réveiller (je sais, ce n'est pas facile !). Le lendemain ils ne s'en souviennent même pas :)
    D'après les médecins, cela arrive lorsque les enfants sont épuisés et qu'ils n'arrivent pas à récupérer. La solution c'est de les mettre à la sieste plus longtemps, ou de les coucher plus tôt... Pas toujours évident en fonction de nos rythmes de vie à nous ou ceux de nos enfants !
    Courage, j'espère que tout rentrera dans l'ordre.

    RépondreSupprimer
  2. ici pas encore ces cauchemars ou terreurs nocturne et je dis ouf pour le moment

    RépondreSupprimer
  3. Ouille...j'espère que ça va vite s'arranger!

    RépondreSupprimer
  4. La pauvre.... Tu peux essayer le sirop Quiétude ou les granules Gelsemium 9CH.

    RépondreSupprimer
  5. Ben nous ici on vit la même chose depuis trop longtemps.... les différents traitements ont échoués...
    je ferai un petit article pour te répondre ma belle !
    courage pour les nuits à venir.
    Je pense bien à toi.

    Lulu

    RépondreSupprimer
  6. Aie courage! Elle a fait qqes épisodes de cauchemars et ils se sont estompés tout seuls au bout de deux semaines...

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...