jeudi 20 novembre 2014

Nos matins marathon

Le soleil vient se lever, enfin non puisqu'il est 6h40 et que c'est le mois de novembre. Le réveil de mon portable sonne, j'ouvre les yeux... Et je l'éteins. Il va sonner à nouveau, mais 10 minutes de sommeil, je me dis que c'est toujours ça de gagné !

Tous les matins je prends mes 10 minutes, c'est mon calme avant la tempête. Parce que je sais qu'une fois levée, je ne vais plus m'arrêter. D'ailleurs le voilà qui resonne ce @#*% de réveil ! Ok ok je me lève... J'attrape des vêtements plus ou moins assortis (j'ajusterai les détails plus tard) et je file sous ma douche !

Un quart d'heure plus tard, me voilà fraîche, propre et réveillée (ou presque) pour attaquer le marathon matinal.


La Crevette m'a entendu, elle est déjà levée et me réclame son biberon, en parlant bien fort pour essayer de réveiller le reste de la maisonnée. Je lui enlève sa couche de la nuit qu'elle s'est fait un plaisir de remplir et je l'installe dans le canapé. Le temps que je lui prépare son lait, le Crapaud se lève aussi.

D'une main je sers la Crevette, de l'autre le Crapaud, et de la troisième mon propre petit-déjeuner. Oui j'ai trois bras le matin.

L'enjeu maintenant est de réussir à terminer mon cappuccino avant eux. Raté ! Le Crapaud traîne devant sa tasse, mais pas sa soeur. Je vais donc me maquiller avec une Crevette dans les pattes. Pendant que j'ajuste mon fard à paupière, je réfléchis aux vêtements que je vais mettre aux enfants. Si seulement j'avais pensé à les préparer hier soir...

Ensuite c'est la dernière ligne droite ! Normalement moi je suis prête. Ouf je n'ai pas oublié de me brosser les dents ce matin ! Il reste les enfants à habiller et débarbouiller. Facile ? Pas si sûr !

Le Crapaud fait les mouvements les plus lents possible. J'ai l'impression de voir un film au ralenti ! La Crevette c'est l'inverse, elle court partout dans la maison pour ne pas enfiler ses chaussettes. Il faut que je garde mon calme... Respire... Ne crie pas, ça ne ferait qu'empirer les choses.

"Vous allez arrêter de faire n'importe QUOI !!!"

Oups, j'ai crié.

Bon ils sont finalement habillés tous les deux. La Crevette a encore un peu de chocolat au coin de la bouche, tant pis je n'ai plus le temps. On tentera un nettoyage au dernier moment si le bus n'est pas encore arrivé. Je ramasse leurs sacs... Euh mais il est où ton sac la Crevette ? Tu l'as mis où ??? Arg ! Je le retrouve dans la salle de bain, logique ! Pendant ce temps-là les petits monstres se disputent pour savoir qui ouvrira la porte d'entrée. La Crevette crie, le Crapaud la pousse. Pfff ...

"C'est maman qui ouvre la porte !" Bon, on a les sacs, le doudou, les enfants. C'est parti. On marche enfin jusque là voiture.

Ils commencent encore à se disputer parce que le Crapaud veut monter du côté de la Crevette. Je me fâche. J'arrive à les caser je ne sais pas comment, tous les deux dans la voiture, non sans crier. C'est là que le Crapaud commence à me poser des questions existentielles sur les nuages et la pluie. "Maman comment la pluie elle vient dans les nuaaages ?" Etant donné mon état de stress à l'instant T (j'ai peur de rater le bus scolaire), je l'envoie un peu bouler.

30 secondes plus tard j'essaie de lui répondre quand même, parce que je culpabilise de ne pas réussir garder mon calme. On arrive sur la place du village. Le temps de les descendre de la voiture et le bus est déjà là. Je leur fais un bisou rapide et ils courent vers le véhicule scolaire.

Ils sont montés. Je peux enfin souffler. Je regarde leurs petites mains qui me font signe à travers la vitre. Il est 8h30. Ma journée ne fait que commencer...


6 commentaires:

  1. Ici aussi nos matins sont marathons
    Je me lève à 6h20 pour me préparer et avoir un temps de calme, puis 7h Minipuce se lève on déjeune ensemble puis je me dépêche pour pouvoir la coiffer, elle s'habille et hop à 7h30 on décolle car il y a 25 minutes de marche jusqu'à l'école, 7h55 on arrive à l'école et là je souffle enfin (je n'ai pas précisé que dès le réveil elle chouine et traine pour déjeuner et s'habiller) pfff je hais le matin

    RépondreSupprimer
  2. Ahaha story of my life!!! Une vrai journée de vrai maman, courage pour le reste de la semaine !

    RépondreSupprimer
  3. Et oui quand les mamans qui travaillent arrivent au travail elles ont déjà une journée derrière elles :)

    RépondreSupprimer
  4. Ah mais c'est ma vie avec un enfant en moins et un mari en plus (oui il compte dans mon marathon du matin). Bon courage, demain c'est vendredi!

    RépondreSupprimer
  5. oui normal quoi une vie de maman, je dirais que j'ai bien senti ce nouveau marathon du matin lors du passage de 1 à 2 enfants avec un boulot à gérer...ils vont grandir et tu continue à crier pour qu'ils daignent mettre SEULS pantalon, tee shirt, pull, chaussette 1 chaussette 2 , chaussures , manteau, bonnets ..et résisterà l envie de les aider parce que ca va plus viiiiiiiiite

    RépondreSupprimer
  6. Chez nous aussi c'était très speed, et pas agréable. Je n'avais pas même le temps pour mon petit dej' à moi, je mangeais dans la voiture, ou au travail, ou pas.
    Maintenant c'est beaucoup plus cool, j'ai trouvé la solution: on se lève tous plus tôt, et je me douche le soir donc pas de perte de temps à me laver. Au début ça m'a manqué, ça réveille, la douche. Et puis je me suis habituée.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...