jeudi 24 novembre 2016

Le goût de la lecture

J'ai toujours eu le goût de lecture, aussi loin que je m'en souvienne. A l'âge de 8 ans, je lisais déjà le soir en cachette avant de m'endormir. La lecture m'a ouvert des portes menant vers des mondes et des univers dont je ne soupçonnais pas l'existence. Les livres ont été pour moi un point de départ vers de nombreuses aventures. C'était la liberté dont je rêvais.

Dès que je l'ai pu, je me suis mise à dévorer les livres avec passion et sans jamais m'en lasser.

En grandissant, je me suis parfois éloignée de cet univers, par manque de temps ou d'envie. Mais la vie m'y a toujours ramenée. Mes premières amours ne m'ont jamais quittée.

A la maison, j'ai des quantités de livres achetés mais jamais lus, qui attendent simplement qu'un jour je remette la main dessus. Je suis comme ça, je suis une boulimique des livres. Et encore, je me retiens !


Il y a les histoires qui ont bercé mon enfance et qui m'ont permis de vivre des aventures extraordinaires sans avoir besoin de sortir de ma chambre. Je pense notamment au Club des Cinq et à Alice Détective, qui étaient sans contexte mes préférés. Merci Enid Blyton !

Il y a ces livres qui ont marqué mon adolescence, où je ne manquais pas de m'identifier à l'héroïne quelle qu'elle soit. J'avais même l'impression parfois qu'ils avaient été écrits pour moi. C'était une époque où je lisais beaucoup, par obligation quand il s'agissait de mes études, ou par passion quand venait le moment de me glisser sous ma couette le soir avec un bon bouquin, mais dans tous les cas avec plaisir. C'est à cette période que j'ai pris conscience qu'un livre ne servait pas seulement à s'évader, mais aussi à apprendre. Se plonger dans un livre pour comprendre une époque ou un artiste était aussi passionnant que de se glisser dans la peau d'un personnage de roman.

Il y a les livres que j'ai choisis soigneusement en me laissant guider par le synopsis, mais surtout par la couverture, que j'ai souvent considérée comme une fenêtre ouverte sur l'histoire. J'aime les beaux ouvrages, avec une jolie couverture et en bon état. Oui je suis aussi une maniaque des livres. La tranche pliée ou le coin corné, très peu pour moi !

Il y a eu des échecs, des mauvais choix ou des cadeaux ratés, mais heureusement qui furent peu nombreux, car rares sont les livres qui ne réussissent pas à m'emporter. Je suis souvent bon public.

Et puis il y a ceux qui sont arrivés par hasard sur mon chemin, comme le tout dernier que je viens de terminer, L'élégance du hérisson, de Muriel Barbery. Une vraie petite pépite ! Sa lecture a été un vrai plaisir, grâce à des personnages principaux intelligents et touchants, une écriture riche et une réflexion profonde sur le sens de la vie. Une belle découverte !

Alors oui je ne suis pas prête de m'arrêter de lire. Ça fait partie de moi et ça le restera encore longtemps. Sur papier ou sur écran, j'ai le goût de la lecture.



3 commentaires:

  1. Très joli article ! :-) Je suis également "tombée dedans" toute petite. Je me souviens déjà qu'en maternelle, je demandais à ma grande sœur de me lire mes livres et j'avais vraiment hâte de pouvoir les lire seule. Ensuite, je n'ai jamais arrêté et j'essaie de transmettre ce goût à mes enfants. Bonne journée et... bonnes lectures ! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. je suis aussi une amoureuse de la lecture depuis mon jeune âge, c'était une manière de m'échapper de tout et de vivre ailleurs ! malheureusement maintenant avec bébé je trouve pas beaucoup de temps, mais parmi mes résolution 2017 c'est de reprendre cette passion !
    http://www.amyrealbeauty.com/

    RépondreSupprimer
  3. La lecture démultiplie notre réalité forcément limitée, et nous permet de pénétrer les époques éloignées, les coutumes étrangères, les cœurs, les esprits, les motivations humaines, etc.

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...