mardi 27 juin 2017

La culpabilité maternelle

Etre mère, je ne vous apprends rien, c'est vouloir le meilleur pour ses enfants. C'est se découvrir une envie irrépressible de les protéger, mais aussi vouloir à chaque instant leur offrir ce qu'il y de mieux ... enfin en théorie. Parce qu'en pratique, tout ne se déroule pas selon les plans que nous avions forgé pendant ces neuf mois qui ont précédé leur arrivée. Oui la vie n'est pas parfaite et en tant que mère, nous culpabilisons de ne pas réussir à atteindre cette inatteignable perfection.

Car voilà, quoi que nous fassions, il y aura forcément de erreurs. Et ces moments d'échec, qu'ils soient dus ou pas à notre bonne volonté, se transforment instantanément en culpabilité. 


Et le pire dans tout ça, c'est que ce sentiment de culpabilité maternelle n'aura très certainement jamais de fin. Mes enfants sont encore jeunes, mais je sais qu'à l'adolescence, de nouveaux problèmes surgiront et leur lot de sentiments culpabilisants avec, puis à l'âge adulte, d'autres soucis apparaîtront, comme une chaîne sans fin. 

"Aurais-je dû faire comme ceci", "aurais-je dû prendre plus de temps pour eux", "suis-je assez disponible" sont des questions qui ne cesseront de surgir au fil des années. C'est cela être mère. Ça fait partie du package. Pas d'amour sans remise en question ...

Alors la meilleure solution à tout ça, c'est encore de l'accepter. Oui nous ne sommes pas parfaites, mais qui l'est ? La culpabilité est un sentiment difficile mais qui montre tout le bonheur que nous souhaitons à nos enfants. Et puis nous devons essayer de relativiser, de prendre du recul. Il ne faut pas non plus porter tout le malheur du monde sur nos épaules. Nos enfants s'épanouissent aussi grâce à nous. Et nos erreurs nous font avancer. 

Je me sens régulièrement coupable, pour des petits détails ou pour des grands soucis, mais je ne changerai pas le monde. Rien n'est vraiment parfait. Je veux essayer de moins culpabiliser, parce que quoi qu'il arrive la vie continue et que le plus important c'est d'être ensemble et de s'aimer, même maladroitement ...


2 commentaires:

  1. Je dois vraiment être une mère étrange, je ne connais pas cette culpabilité. Je fais au mieux avec les moyens du bord, je ne culpabilise pas s'il y a des loupés, j'ai fait de mon mieux....J'espère que ce n'est pas trop violent quand même pour toi cette culpabilité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est top de ne pas se culpabiliser, tu as de la chance. Non je te rassure, je le vis bien la plupart du temps. J'essaie de relativiser. J'accepte que ça fasse partie de moi. Bises

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...