dimanche 21 octobre 2018

Mon coin lecture : Infirmière de Christie Watson

Grâce à mon blog, je fais parfois de belle découvertes littéraires. Je vous l'ai peut-être déjà expliqué, mais ce que j'aime dans la lecture, c'est son pouvoir évocateur et sa capacité à susciter toutes sortes de sentiments au fil des pages. Quand une histoire ou un témoignage nous emporte et nous fait vivre des émotions puissantes, je crois que l'on peut dire que le contrat est réussi. Et c'est le cas du livre de Christie Watson, Infirmière, le métier qui a bouleversé ma vie (et sans doute la vôtre) édité chez Flammarion.



Résumé :

Quand son père décède d’un cancer, Christie Watson, infirmière à l’hôpital depuis 20 ans, passe «de l’autre côté du soin». Lorsque le médecin quitte la pièce, une infirmière reste à leurs côtés et sa présence leur montre l’essentiel, ce qui demeure quand tout s’éteint : la dignité, l’amour, l’apaisement. Faire à son tour l’expérience du rôle extraordinaire que jouent les infirmières aux heures les plus difficiles a bouleversé la perception qu’elle avait de son propre métier.

Dans ce récit de 20 ans passés à «prendre soin», elle raconte les hauts, les bas, les bizutages, les nuits en service de réanimation, les patients du service psychiatrique et les parents d’enfants mourants. C’est le petit monde de l’hôpital qui prend vie, avec des instants terribles mais aussi ses moments de grâce : la naissance d’un grand prématuré, une double transplantation cœur-poumons, l’expérience bouleversante de tenir la main de celui qui vit ses dernières heures. Du rire aux larmes, sans rien cacher des difficultés matérielles ni des rapports de force entre les soignants, Christie Watson nous immerge dans le quotidien d’un métier difficile et qui nous concerne tous. Car s’il est une chose que ce récit nous enseigne, c’est que nous aurons tous un jour besoin d’être soignés, et serons tous amenés à prendre soin d’un autre.


Je dois vous dire que normalement, je ne suis pas amatrice de récits qui se déroulent dans le milieu médical. Et pourtant quand Flammarion m'a proposé de découvrir ce livre, j'ai eu envie de sauter le pas. Car avant d'être un témoignage sur le métier d'infirmière, cet ouvrage est avant tout l'histoire d'une femme et d'une mère avec ses questionnements, ses doutes et un choix de carrière qui va bouleverser sa vie.

C'est grâce aux expériences que va vivre Christie Watson en tant qu'infirmière, que celle-ci va se construire. On ne sors pas indemne de ce métier. A travers ce livre, l'auteure a voulu pointer du doigt les problématiques du métier et de l'univers hospitalier. J'ai découvert un monde que je ne connaissais que très peu finalement. Heureusement pour moi, je n'ai pas souvent eu l'occasion ou la nécessité de me rendre dans un hôpital, si ce n'est pour mes accouchements. C'est d'ailleurs un endroit que je redoute un peu. Comme beaucoup de personnes, je ne m'y sens pas vraiment à l'aise. Alors que pour un certain nombre de personnes, c'est un lieu de vie quotidienne. C'est pourquoi j'ai trouvé ce témoignage si intéressant.

Je me suis aussi retrouvée dans la partie sur les services de néonatalogie. Ce chapitre émouvant a fait remonter de nombreux souvenirs ! J'ai connu cela à la naissance de ma Crevette, qui est née avec presque deux mois d'avance. Je me souviens très bien des soignantes qui ont pris soin d'elle pendant une dizaine de jours. Et je leur en suis vraiment reconnaissante !

Christie Watson nous présente le sujet d'un point de vue humain, à travers son expérience personnelle et professionnelle. C'est un vrai hommage à toutes ces femmes et ces hommes qui font ce métier difficile mais tellement enrichissant. A la lecture de cet ouvrage, j'ai pleuré (de tristesse mais aussi d'émotion), j'ai ri et j'ai parfois grimacé devant la souffrance et les difficultés. Je retiens cependant que l'amour et la compassion sont des qualités essentiels dans le métier d'infirmière. Cela implique parfois même de sacrifier sa vie personnelle pour s'occuper des autres, le tout sans jugement et avec humanité et empathie. Cela n'est pas donné à tout le monde.

Après la lecture de ce livre, vous ne rêverez peut-être pas d'en faire votre métier ou de vous reconvertir, car le quotidien y est parfois vraiment dur (et l'auteure n'hésite pas à montrer les choses telles qu'elles sont), mais peut-être ressentirez-vous comme moi beaucoup de compassion et de reconnaissance pour toutes les infirmières qui consacrent leur vie à aider et à améliorer la vie (ou la fin de vie) de ceux qui en ont besoin. Nul doute que ceux ou celles qui vivent déjà ce métier au quotidien se reconnaîtront dans ce très beau récit.



6 commentaires:

  1. coucou

    depuis que ma maman a eu un cancer je ne peux plus ce genre de livres ni même les séries avec des docteurs....
    Désolée mais je passe
    bises

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que c'est un livre qui pourrait me plaire.

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que ce livre me plairait. J'adore tout ce qui concerne le milieu médical!

    RépondreSupprimer
  4. Je crois en effet que le métier d'infirmier/ère mérite beaucoup de reconnaissance.
    J'ai déjà lu le journal d'une sage femme mais pas celui d'une infirmière.

    RépondreSupprimer
  5. Ta présentation me donne très envie! Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre a l’air très émouvant mais j’aurais trop peur de pleurer tout le temps

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...